Le travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le monde du travail en
pleine mutation
Les nouvel les technologies ont un impact direct sur le marché du travail. Des métiers disparaissent,
d ’ a u t res évoluent, d’autres encore émergent . Tour d’horizon des domaines professionnels les plus touchés.
Avec une question centrale: quelle profession «conseil ler» quand personne ne peut prédire avec cert i t u d e
quelsseront les métiers de demain.
Jacques Neirynck
Nous sommes aujourd’hui au cœur d’une
mutation technologique. Cette mutation qui
p o rte sur les techniques de l’information et
touche l’industrie, le commerce et l’écono-
mie, implique des suppressions massive
d’emplois. IBM, par exemple, grand acteur
de cette révolution technologique, a main-
tenu son chiffre d’affaires en licenciant encinq ans – de 1990 à 1995 – 40 pour cent de
son personnel dans le monde, un personnel
p o u rtant hautement qualifié et motivé.
Cette révolution technologique n’est
pas la première que nous vivons. Celle de
G u t e n b e rg fut tout aussi décisive. L ’ i nve n-
tion de l’édition par la fusion de l’imprime-
rie à caractère métallique mobile qui ve n a i
de Corée, de l’alphabet qui est unedécou-
ve rte phénicienne et du papier d’origine chi-
noise, a même déclenché la Réforme. Elle a
b o u l eversé et détruit le monde féodal, c’est-
à-dire le mécanisme du pouvoir des nobl e
c a p a bles de manipuler les arm e s .
La révolution de l’inform a t i q u e
D’où vient la révolution actuelle de l’infor-
matique? D’une succession de petites
i nventions. Les ingénieurs àl’origine de
ces découve rtes ne se doutaient pas de la
r é volution qu’ils étaient en train de déclen-
c h e r. Ces inventions sont la puce et le micro-
processeur: sur quelques millimètres de
silicium, il est désormais possible de
s t o c ker plusieurs millions de transistors.
I n i m a g i n a ble il y a seulement trente ans!
C’est aussi le câble optique qui permet detransmettre des masses d’informations à des
coûts tout à fait dérisoires et c’est enfin le
l ogiciel, le logiciel professionnel, auquel le
nom de Bill Gates restera attaché.
En une génération, nous avons gagné un
facteur 10000 dans le traitement et la trans-
mission d’informations. Transposé à la vo i-
ture, cela signifierait acheter un véhicule
1 0 000 fois moins cher, ou quiconsommerait
1 0 000 fois moins de carburant qu’en 1970.
C’est v é r i t a blement une révolution, un chan-
g e m e nt radical de société dans laquelle l’in-
f o rmation se traite et se transporte pour rien.
Elle coûte d’ailleurs moins cher que l’eau
p o t a bl e .
Les métiers en voie de disparition
Quels sont les métiers qui vont être aff e c t é s ?
Tout d’abord, les métiers du livre, de l’ima-ge et du son. Le concept de livre, le concept
de journal va changer: plus besoin de papier
pour traiter l’information, des impulsions
sur un câble – les bits – suffisent. Les édi-
teurs ont raison d’avoir peur. D’autant plus
que nous avons célébré un grand moment en
octobre dern i e r, avec la mise sur le réseau
I n t e rnet de l’«Encyclopædia britannica».
C’est déjà en soi unévénement. Mais ce qui
est encore plus extraordinaire, c’est que la
consultation de l’encyclopédie est gr a t u i t e .
Un PC avec un accès au Web, et le tour est
joué! Ensuite, les métiers de l’imprimerie,
avec les correcteurs d’épreuves, les typo-
graphes; ceux du livre avec les dactylos, les
libraires, les bibliothécaires; ceux du son
avec les disquaires et les vendeurs de ban-des vidéo. Même la photo est concern é e ,
puisqu’elle va devenir numérique d’ici deux
ou trois ans. Ce qui va probablement signi-
fier la disparition de toute l’industrie de la
pellicule. A la même vitesse que les disques
v i nyls face à l’explosion des disques com-
pacts. Soit un à deux ans.
Second domaine professionnel directe-
ment impliqué: la poste. L’idée d’écrire une
lettre...
tracking img