Le travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (330 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En effet, le travail est l’activité par laquelle l’homme transforme la nature pour subvenir à ses besoins. L’homme est un être de nature, il produit par lui-même le milieu danslequel il vit. De ce fait, on ne peut dissocier l’histoire de l’humanité de celle du travail. C’est pourquoi Marx dit que « Le travail est de prime abord un acte qui se passeentre l’homme et la nature ». L’homme cultive son humanité notamment par le biais du travail qu’il interpose entre lui et la nature car il ne se satisfait pas d’elle sous sa formepremière. L’être humain éprouve constamment le besoin de modifier cette nature, de lui imprimer sa propre marque pour pouvoir y habiter et se sentir chez-lui. En effet, la naturesans modification n’est pas familière à l’homme, il ne se reconnait pas à travers elle, étant dépourvu de trace d’humain, elle se présente comme étrangère au monde que l’hommeapprécierait appartenir. En ce sens, toute nature se doit d’être modifier. Tout travail se doit d’avoir lieu entre l’homme et cette nature, pour l’épanouissement de l’humanité. Letravail permet la transformation de la nature.
L’homme est un être qui se transforme lui-même tout comme la nature qui, de par ses tempêtes et ces éruptions volcanique parexemple, se modifie perpétuellement. De plus, l’homme est un être de nature qui s’humanise pour être libre. Il modifie la nature pour créer un monde dans lequel il se sent chez lui.Ce rôle fait de ce monde, un monde rempli et débordant de produits du travail humain. Marx parle de cela comme étant « une puissance naturelle » car l’homme transforme la naturedont il est issu. L’homme est un être de nature, chacune de ses forces sont donc naturelles. Une puissance non naturelle est une puissance imposée par une machine, un objet.
tracking img