Le travaille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ça veut dire que la présence des autres dans notre vie et dans notre jugement sur nous même nous conduit au mal et à la souffrance. Selon Sartre notrejugement ne doit être soumis qu’à notre volonté, mais pas celles des autres. Nous ne sommes pas forcément contraindre de passer par les autres pour nousdéfinir. Sartre ajoute que cette importance qu’on donne aux jugements des autres nous amène à une dépendance et nous prive ainsi de prendre conscience denous même.
Je ne suis pas d’accord de la comparaison faite par Sartre envers les autres. Il compare les autres par l’enfer, un lieu de supplice et desouffrance, portant en réalité nous avons besoin des autres, de leurs opinions, et mêmes de leurs critiques, parce qu’avec cette critique qu’on avancedans la vie. Nous vivons dans une société et nous partageons des coutumes, des habitudes et des rapports humains indispensables à notre survie et nous avonsbesoin les uns aux autres. On éloignant des autres nous devenons de plus en plus individualistes, cette individualité tue à l’intérieur de nous lesprincipes fondamentales de notre existence. D’autre part combien de foi qu’on se trompe des jugements des autres, on croit par exemple que nous sommesvictimes des préjugés, mais on réalise à la fin que ce qu’on a cru n’est pas nécessairement vrai, et même dans le cas contraire ça ne prouve pas la méchancetéde l’autre. On doit tout simplement accepter que la faute est humaine et être ouvert envers les critiques des autres quelles soient bonnes ou mauvaises.
tracking img