Le triomphe de silvia

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1629 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
12/10/09
Français :
Commentaire de texte : Le triomphe de Silvia :
Acte III Scène 8
En 1730 Marivaux écrit une pièce appelée Le Jeu de l’amour et du hasard. C’est une comédie qui respecte les règles de la bienséance de cette époque ; néanmoins c’est une pièce subversive. Dans cette pièce Marivaux inverse les relations entre les maitres et leur valets, dérangeant les préjugés decette période. Les personnages ayant inversé leur statut, des complications sont engendrées. En fin de compte, le protagoniste qui s’émancipe du subterfuge avec le plus de réussite est Silvia. Le succès de Silvia peut être démontré dans la scène 8 de l’Acte III de la pièce.
La scène 8 de l’Acte III fait parti du dénouement de la comédie. C’est un moment clef de la pièce, où l’on devineclairement les intentions de Silvia ; elle veut amener Dorante à lui offrir en tant que Lisette, le mariage et l’amour eternel.
Dans un premier temps, Silvia à des idées préconçues sur les hommes, ce qui la mène à utiliser certains procédés qui ont pour but de faire admettre à Dorante l’amour qu’il a pour elle. Dorante sensible à ce qu’elle dit, naïvement, lui témoigne tout son amour ; iladhère à une sorte de soumission.

Dès le début Silvia montre une hostilité pour le mariage. Elle pense que les hommes ont un double visage, qu’ils sont absolument adorables avec leurs amis, mais que lorsqu’ils rentrent chez eux rejoindre leur femme, ce sont de tous autres hommes. D’ailleurs elle fait le portrait de deux hommes qui auraient nombreux visages : celui du ‘galant homme’Ergaste, qui chez lui est effroyable. Elle fait aussi celui de Léandre, un homme raisonnable, qui devient un homme à l’âme glaciale lorsqu’il pénètre dans sa demeure. L’idée déplaisante qu’elle se fait des hommes est soulignée par les portraits qu’elle mentionne. Elle aborde le mariage comme une sorte de soumission de la part de la femme. Elle s’imagine que les hommes sont inconstants c’estpourquoi elle ne veut pas s’engager dans un mariage avec n’importe quel homme. A ses yeux les hommes sont à peu près tous infidèles, menteurs et hypocrites. C’est pourquoi elle ne veut pas se marier à l’homme que son père a choisi, par peur de soumission, et plus précisément d’un mariage sans amour, avec un homme qui aurait deuxvisages. Elle veut donc trouver un homme qui n’est « qu’un bon caractère ». Un homme à qui elle ne serait pas résignée ; un être qu’elle aimerait et qui l’aimerait de la même manière, pour ce qu’elle est, non pas pour sa dot. C’est donc pour ça que Silvia veut s’assurer de l’amour deDorante. Elle désire vérifier l’honnêteté de celui-ci. Elle souhaite certifier que la flamme de Dorante est assez forte pour résister face aux éventuels problèmes qui pourraient subvenir à cause de son apparente situation sociale. Une déclaration d’amour de la part de Dorante serait comme une victoire pour Silvia, parcequ’ainsi un homme lui aurai promis le mariage, et son amour pour toujours; elle qui perçoit tous les hommes comme incertains, doucereux et ambigu serait comblée.
Sceptique face aux hommes, Silvia utilise plusieurs moyens pour absolument obtenir un aveu d’amour fervent de la part de Dorante. Elle va soupçonner la véracité de ses sentiments, « Vous m’aimez ; mais votre amour n’est pas unechose bien sérieuse pour vous.», elle va prétendre qu’il pourra s’en débarrasser quand il voudra et qu’il joue avec elle, ce qui va forcément obliger Dorante à lui déclarer avec plus d’adoration sa passion. Elle le traite indirectement d’hypocrite quand elle allègue qu’il en rira peut-être au sortir de la pièce, ce qui le met hors de lui et le pousse également à avouer ses transports....
tracking img