Le vassal de mon vassal n'est pas mon vassal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1293 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation:
Le vassal de mon vassal n'est pas mon vassal
Introduction
La féodalité qui apparaît en Europe occidentale dès le Ve siècle et qui se développe surtout à partir du Xe siècle est un système politique caractérisé par l'affaiblissement du pouvoir central royal et le morcellement du territoire en seigneuries où règnent la prédominance des seigneurs locaux. Mais ce système estsurtout caractérisé par l'apparition du fief et du contrat vassalique, où un lien de dépendance s'établit entre un homme libre et un seigneur avec un ensemble de droits et de devoirs réciproques. L'on va donc assister à la création d'une pyramide sociale avec théoriquement à sa tête le roi, puis les seigneurs et enfin les vassaux. Cependant est à l'époque posé un certain adage remettant en causecette hiérarchie: « le vassal de mon vassal n'est pas mon vassal ». Autrement dit, le roi n'a en principe aucune autorité sur le vassal d'un seigneur soumis au roi. Au delà de remettre en cause l'ordre de soumission, elle pose également la question de l'autorité du roi sur cette société féodalisée. En effet, quelle est exactement la place et les prérogatives du roi dans la hiérarchie féodo vassaliquede cette époque? C'est ce que nous allons tenter d'éclaircir en voyant dans un premier temps le lien privilégié qu'établit le lien de vassalité entre le seigneur et son vassal puis dans un second temps, le rôle ambigu du roi dans la hiérarchie féodo vassalique.
La vassalité, un lien privilégié entre le seigneur et son vassal
Un lien fondé sur un serment
L’origine del’hommage vassalique doit être recherchée dans le lien de fidélité carolingien :la commendatio.
Le mot hommage apparaît au XIIème siècle. C’est un contrat passé entre un vassal et un seigneur, le premier s'engageant dans la dépendance du second. L’hommage est consacré par une cérémonie: le vassal s’agenouille devant le seigneur, et ce dernier lui prend les mains (immixo manum). Ensuite, le seigneur etle vassal s’embrassent sur la bouche: c’est le baiser de paix. Cette cérémonie sera rapidement christianisée et le vassal devra prêter serment de fidélité en jurant sur les écritures saintes.
L’hommage vassalique institue un lien viager et personnel. Il peut viser des serfs (paysans quasi esclaves), mais sa vocation est de s’appliquer aux guerriers.
Pour développer ce lien, dès le XIèmesiècle, les seigneurs associent à l’hommage la dation (la donation) d’un bénéfice: le fief (une terre). Ce mot renvoie au cadeau qu’échangeaient les tribus germaniques pour conforter leurs liens. Rapidement, le fief va devenir la contrepartie automatique de l’hommage vassalique. Du coup, ce qui n’était qu’un lien personnel devient un lien réel. (propriété d’une chose)
{text:soft-page-break} Lefief, symbole de la relation féodo vassalique Au milieu du XIIème siècle, l’interdépendance entre l’hommage vassalique et la concession du fief est définitivement acquise. Les juristes vont formaliser les règles régissant le lien féodo-vassalique. Souvent ce fief est une terre mais peut aussi être un simple revenu foncier. A la fin de ce siècle, des rentes monétaires sans assise foncièreseront concédées comme fiefs-rentes. Enfin, on relève l’existence de fiefs-fonctions. C’est la concession de fonctions publiques d’agent local.
La concession du fief s’effectue lors d’ une cérémonie solennelle. Il s’agit de l’investiture.
Elle se déroule après l’hommage et consiste à mettre le vassal en possession du fief, on dit qu’on le met en saisine. Cet acte pouvait se fairesymboliquement par la remise d’un objet
Puis vient l’aveu au cours duquel le vassal avoue tenir à la terre du seigneur. Enfin a lieu la montrée du fief pendant laquelle le seigneur et le vassal parcourent le territoire concédé.
A partir du XIIIèmesiècle, le vassal doit dresser un inventaire (ou dénombrement des biens).
Le fief étant la cause de l’hommage, le vassal peut exploiter la terre, se...
tracking img