Le verbe contre la barbarie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE :
Le verbe contre la barbarie Apprendre à nos enfants à vivre ensemble Alain Bentolila
Novembre 2010

Le document

Auteur : Alain Bentolila
Titre : Le Verbe contre la Barbarie Apprendre à nos enfants à vivre ensemble
Editeur : Odile Jacob, 2007 (200 pages)

Thèmes principaux abordés :
La question de l'acquisition du langage
Le problème de l'école française face àl'apprentissage du langage pour tous
Les problèmes liés à une connaissance insuffisante du langage
Les dérives liées à l'utilisation d'un type de langage pour mener les individus ou les foules vers des extrêmes.

Sujet, objectif, attente personnelle :
Comment l'apprentissage de la langue permet d'enrayer la violence, due à l'incompréhension ou à la précipitation.
La quatrième de couverture nenous apprend pas grand chose quant au contenu spécifique du livre. C'est plus une accroche et une présentation de l'auteur.
J'attends de ce livre qu'il m'explique l'importance du langage dans les relations entre les individus et, plus généralement, entre les peuples.
Le langage (la communication) peut-il empêcher les guerres ?
Que doit apprendre l'enfant pour préférer le dialogue à la violence ?Est-il pertinent de dire que le dialogue et la communication permettent la co-existence pacifique ?

Date de lecture : novembre 2010

La synthèse

Le contexte
Alain Bentolila est linguiste. Il s'intéresse d'abord aux langues “exotiques” (africaines, créole...) puis s'oriente très vite sur les processus d'acquisition du langage chez les enfants (c'est le sujet de sa thèse). Il étendensuite son étude aux relations entre la maîtrise du langage et de la lecture aussi bien chez les enfants que chez les jeunes adultes. Il s'est engagé dans de nombreuses actions visant à combattre l'illétrisme (ECHILL, ROLL, Savoirs pour Réussir, Observatoire National de la Lecture, Agence de Lutte contre l'Illétrisme, FODEM...)
Son livre, “Le verbe contre la barbarie” s'inscrit dans cette logique pourrappeler qu'une bonne maîtrise du langage permet de s'armer face aux difficultés de la vie.

La démarche
C'est plus un état des lieux et une constatation du niveau de maîtrise linguistique qu'une étude scientifique au sens strict du terme.
Il utilise cependant toute son expérience scientifique sur le terrain et ses propres observations pour nous faire part de son constat.
Il s'agit decomprendre l'importance du langage et de son acquisition dès le plus jeune âge et de voir les dérives que peut engendrer son insuffisance aussi bien au niveau individuel que plus généralement dans des contextes d'embrigadement et d'endoctrinement.

Les idées principales
Le langage, comme moyen de communication qui nous distingue radicalement de l'animal, permet à l'homme d'exprimer sa pensée, sesréflexions mais aussi de se porter dans un univers imaginaire, de dégager des règles générales d'observations directes ; bref, d'opérer une distance avec la Nature et la perception temporelle et immédiate.
Il nous permet de comprendre l'autre et de se faire comprendre par lui, d'échanger, de critiquer, d'argumenter.
Il nous donne accès à l'intelligence de notre interlocuteur, de l'auteur des lignesqu'on lit.
Il nous permet d'imprimer notre marque dans le monde, de faire valoir nos idées, de se faire une place dans la société.
Il est donc capital que les enfants, dès le plus jeune âge, soient sensibilisés à l'importance des mots, la portée des livres, la compréhension des auteurs ; en même temps, il faut leur apprendre à s'interroger, à remettre en question, à critiquer, qu'importe de quiémane le discours.
L'insécurité linguistique mène à une vulnérabilité face au monde, face aux extrémismes (religieux, politiques), à une exclusion d'une partie de la société.
La frustration engendrée par cette faiblesse ou ce rejet entraîne à la violence (voire au meurtre) afin de laisser une trace (puisqu'elle n'est pas intellectuelle, elle sera physique) dans le monde.
Le refus d'accès au...
tracking img