Le vicomt pourfendu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1127 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire est un écrivain et philosophe français du XVIIIe siècle . De son vrai nom François Marie Arouet, Voltaire est né le 21 novembre 1694 (quoiqu’il prétend être né le 20 février 1694) à Paris où il meurt le 30 mai 1778. Il est admis à l’Académie française en 1746.
François-Marie Arouet Le Jeune, dit plus tard Voltaire, est né officiellement le 21 novembre 1694 à Paris, etbaptisé le 22 novembre 1694. À plusieurs reprises il affirmera être né en réalité le 20 février 1694, le baptême aurait été retardé du fait du peu d’espoir qu’il avait de rester en vie. C’est le dernier enfant de François Arouet, riche notaire , et de Marie Marguerite d’Aumart, d’une famille noble du Poitou.5211Voltaire se disait fils de Monsieur de Rochebrune, « mousquetaire, officier, auteur » (chansonnier).Puis Sa mère meurt en 1701 à l’âge de 41 ans environ. Son père devient notaire, charge lucrative à la Cour des Comptes.
Il commence ses études en 1704 au collège des Jésuites, futur lycée Louis-le-Grand. Il y fait de brillantes études de rhétorique et dephilosophie, obtient des premiers prix. Cette éducation l’initie aux plaisirs de la conversation et du théâtre. Il devient l’ami des frères d’Argenson, René-Louis et Marc-Pierre, futurs ministres du roi Louis XV.
Vers 1706 il compose une tragédie Amulius et Numitor ; on en trouvera plus tard des extraits qui seront publiés au XIXe siècle. Après sa classe de philosophie, il quitte le collège en 1711pour s’inscrire à l’école de droit de Paris.
En 1712 il tente le concours de l’Académie ,mais échoue. Filleul de l’abbé de Châteauneuf, il est introduit dans une société libertine, la Société du Temple, et reçoit un legs de Ninon de Lenclos. Il aime faire étalage de ses talents littéraires et de son esprit désinvolte et frondeur qui se déploie dans des épigrammes.
En 1713, à 19ans, il part pour la Hollande comme secrétaire de M. de Châteauneuf, frère de son parrain. Mais Il se fait chasser de l’ambassade de France en Hollande en raison de sa liaison avec Mlle du Noyer, dite Pimpette, qu’il voulait enlever, à la suite de la plainte de Madame du Noyer. Monsieur Arouet menace son fils de l’expédier à Saint-Domingue et de le déshériter.
En 1714, il écrit unpamphlet, Lettre à M. D***, et une satire, Le Bourbier ou le Parnasse et commence sa tragédie Œdipe. Devenu clerc de notaire, son métier ne l’inspire guère.
En 1716 il est exilé cinq mois à Sully-sur-Loire pour des vers sur les amours incestueuses du Régent Philippe III d’Orléans. En 1717, accusé d’avoir rédigé des pamphlets contre le Régent, il échappe à la déportation aux îles (Antilles)mais est emprisonné à la Bastille pendant près d’un an, entre 1717 et 1718. Il commence La Henriade, ode au roi Henri IV. Libéré en avril 1718, il est exilé à Châtenay-Malabry. Il adopte le nom de Voltaire et achève Œdipe, sa première pièce de théâtre, qui rencontra le succès en novembre, quelques mois après sa sortie de prison.
En 1726, à la suite d’une altercation avec le Chevalier deRohan, Voltaire est emprisonné de nouveau à la Bastille.
Il s’exile par la suite en Grande-Bretagne de 1726 à 1729, où il découvre la philosophie de John Locke, les théories scientifiques d’Isaac Newton et la caractéristique de la monarchie britannique, dont il assurera la vulgarisation en France dans les Lettres philosophiques.

Voltaire partage ensuite la vie d’Émilie du Chatelet,puis rentre à Paris où il mène une carrière de courtisan avant de tomber en disgrâce.
En 1750, il se rend à la cour de Frédéric II à Berlin, où l’attend une position brillante, la clef de chambellan et un traitement considérable. Le roi et le philosophe se lient d’amitié, le premier pratiquant parfaitement le français. Mais les deux amis ne peuvent dissimuler longtemps leurs traits...
tracking img