Le vieillard et les trois jeunes hommes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (488 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide Chapitre premier Voltaire

Les éléments qui relèvent du conte
On peut relever quelques termes et expressions qui font référence au genre du conte :
► Il y avait l.1
► le titre : beauchâteau, icelui (forme archaïque du pronom)
► prénom : Candide l.3 (personnification d'un trait de caractère)
► baron l.1 et baronne l.9(prince et princesse, roi et reine)
► le thème : l'harmonie(trompeuse) dont Pangloss est l'oracle : le meilleur des mondes
Les lieux :
► Éloignement : Westphalie l.1
►Château l.1
►grande salle l.6
►tapisserie l.7
Le texte est envahi par une caractérisationpositive qui passe par la multiplication d’adjectifs mélioratifs comme beau l.14 ; bon l.3 ; honnête l.3 ; douce l.2

La présentation des personnages

      Les personnages sont présentéssuccessivement selon l'ordre d'entrée en scène.
      Tout d'abord, Candide est un élément important du premier paragraphe. Le narrateur établit une relation entre sa physionomie et son caractère: « espritsimple » l.2, « sa physionomie annonçant son âme» l.2. Candide est un personnage naïf, incapable de duplication ni de dissimulation. Toutefois, il est ingénu mais pas sot: « il avait le jugement assezdroit » l.2. C'est un personnage central plus que principal.
      La présentation du baron se fait par petites étapes. Son pouvoir est mis en relief: « un des plus puissants » l.6 avec des signesextérieurs de richesse: « tapisserie » l.7, « grand aumônier » l.8 : cette apparence de richesse fait de lui un personnage important.
      La baronne est évoquée en premier lieu par sa masse; elleapparaît comme l'image traditionnelle d'une maîtresse de maison et digne de respect dont elle profite. L.9 « Madame la baronne qui pesait environ trois cent cinquante livres ».

      Puis Cunégondeest décrite par trois adjectifs: « fraîche, grasse, appétissante » l.10 : elle représente la sensualité.
Le fils du baron est décrit très brièvement: « en tout digne de son père » l.11; il n'a pas...
tracking img