Le vieux qui lisait des romans d'amours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Louis Sépoulvéda est née en 1949 au Chili. Il fu emprisonner et a été exiler, il est allé s’installer en Amérique Latine. Le livre « le vieux qui lisait des romansd’amours » est le résultat d’une expérience personnel. Actuellement il est fixé a Hambourg en Allemagne.

Dans ce livre on nous parle des Shouar, ils sont apparuesil y a 3 000 ans, ils vivent de chasse de cueillette et d’élevage.
Il y a aussi les Colons, qui eux, sont plutôt des misérable qui cherche à gagner de l’argent. LesColons détestent l’Amazonie. Dans la tribu des Colons on peut y trouver des Américains qui viennent pour chasser.
Ce roman et à la fois un compteinitiatique, une quête de soi, mais c’est aussi un compte écologie, on peut dire que la forêt devient un personnage central du roman. On voit aussi que le narrateur interrogele lecteur à travers ce livre.
Dans ce livre il y a des dimensions politiques a travers les hommes blancs. Le narrateur ne considère pas l’état avec sympathie. Ilrègle certain compte politique a travers ce romans.
Le livre est un outil de luxe, de chantage, il permet de s’isoler, de réfléchir, permet de fuir dedécouvrir, de rêver…
Le livre est aussi une métaphore de la connaissance. Le personnage principal lit des romans d’amours car il n’a plus de femmes, il ressent comme unvide est pour combler ce vide il doit lire des romans d’amours. Il dit que c’est un remède contre la solitude.

« Le roman d’amours, qui parlait avec des mots si douxque parfois il lui fessait oublier la barbare ri des hommes. »

L.S
tracking img