Le vieux qui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1057 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bigaré
Dylan
5tq

Journal de lecture : L’assassin habite au 21.

Synopsis : Un mystérieux assassin terrorise Londres en commettant des crimes en série. Il signe ses forfaits d’une carte de visite au nom de « Monsieur Smith ». Le superintendant Strickland est en charge de l’enquête. Ses investigations le conduisent rapidement dans une pension de famille (au 21 Russel Square) où se cache lecoupable. Il n’aura alors de cessé de le démasquer parmi les locataires.

Pages 1 à 33 : le début du livre commence par un prologue où l’on relate les méthodes de l’assassin. Passages plutôt bien réalisés car l’auteur nous plonge dans la façon de penser de Monsieur Smith. En réalité, ce que l’on pourra remarquer en avançant dans le livre, c’est que l’auteur nous fait voyager dans l’histoire autravers de nombreux personnages ce qui rend l’histoire intéressante. On peut donc dire qu’il n’y a pas de personnage principal, mais plusieurs. Ensuite, on entre dans le vif du sujet avec une enquête plutôt intrigante.

Pages 33 à 66 : Résumé : les inspecteurs découvrent que monsieur Smith habite au 21 Russel Square, mais le problème est que cette résidence est une pension familiale .C’est danscette partie du livre que l’auteur pousse l’intrigue au maximum car, étant certain que l’assassin habite cette maison, il fallait le démasquer. Pour cela, la police va se servir d’un nouvel arrivant à la pension (Mr.Julie) qui va servir d’indicateur aux inspecteurs. Il s’agit d’un archéologue français. Puisque cette tache ne l’enchante pas vraiment, il va décider de quitter la maison par peurde passer ses nuits dans le même domicile que l’assassin. Mais, Smith est malin et à découvert l’infiltré et l’assassinat alors. Mr Smith appelle les divers éditeurs de presse de Londres en se ventant d’être Monsieur Smith et d’avoir commis son huitième crime au 2 Russel Square, la police arrive sur les lieus et interroge tous les habitants.
Critique : c’est ici que tout commence à devenirpalpitant, l’auteur pousse l’intrigue à son maximum. Ce qui nous intéresse, c’est que l’assassin est là, sous leur nez, mais aucuns des pensionnaires ne le laissent apparaitre car leurs arguments sont plutôt solides. Ce que je trouve très bien réalisé également, c’est que l’auteur commence à jouer avec des indices que l’on découvre petit à petit. Par contre, ce qui m’a déplu dans ce livre et quidevient vite dérangeant est que l’auteur (d’origine belge) laisse régulièrement des phrases en anglais qui ne nous sont pas toujours expliquées et dont je ne vois pas l’utilité.

Page 66 à 99 : Après avoir interrogé les habitants de la pension les uns après les autres, le nom du coupable tombe, il s’agirait de Mr.Collins. Il faut savoir que Mr. Collins est bègue et que durant son interrogatoire, ilne s’est pas très bien défendu et qu’à chacune des questions lui étant posées, il répondait qu’il ne s’en souvenait pas. Il fut donc arrêté et interrogé au poste de police. Il s’est avéré que ce n’était pas l’assassin car 3 jours après son arrestation, un nouveau meurtre était commis signé Smith.
Critique : Pour être franc, je savais que Collins n’était pas l’assassin, cela aurait été tropsimple, l’intrigue est trop bien ficelée. De plus, Collins n’était pas assez malin pour réaliser huit meurtres sans se faire arrêter. Dans cette partie du livre, le romancier augmente la cadence, ça ne traine pas et cela me plait beaucoup. Ce roman à éveillé ma curiosité, une fois commencé impossible de m’arrêter, je voulais savoir qui était Smith.

Page 99 à132 : Résumé : M. Collins revient alors àla pension, son retour a ravit tous les habitants, ceux-ci l’ont accueilli le plus chaleureusement possible. Les inspecteurs ont alors soupçonné un nouveau suspect, un certain Dr.Hyde qui, lui aussi, vivait à la pension.
Critique : dans cette partie, on constate que les inspecteurs se font sans cesse doubler par Mr. Smith et, pour moi, ça commençait à devenir un peu long (on se demande si les...
tracking img