Le voyage d'oregon - rascal - analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3525 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le voyage d'Oregon
Louis Joos - Rascal

Lascar. C'est l'anagramme de l'auteur de presque 90 ouvrages pour l'enfance. Né en Belgique en 1959, Rascal a d'abord travaillé dans la publicité et la sérigraphie, créé des affiches pour le théâtre avant de se consacrer aux livres pour enfants. Bien qu'il soit compétent dans la production d'images, il illustre rarement ses textes mais il s'associe àdes illustrateurs qui sont souvent décisifs dans le projet final comme Peter Elliott, Stéphane Girel, Claude K. Dubois, Pascal Lemaitre ou encore Louis Joos.

Ce dernier a, entre autre, réalisé avec son homologue belge Le voyage d'Oregon, édité en 1993 par l'École des loisirs dans la collection Pastel. Cette œuvre a reçu 2 prix : « Katholischer Kinderbuchpreis » en 1995 et« Québec-Wallonie-Bruxelles » en 1997.
L'album ne fait pas partie de la liste de référence de l'Éducation Nationale mais son auteur y est représenté deux fois avec la princesse de neige qu'il a publié sous son vrai nom, Pascal Nottet, ainsi que Poussin noir, signé sous son pseudonyme.
Cet album nous embarque dans un voyage : celui d'un clown nommé Duke et d'un ours, Oregon. Tous deux travaillent dans un cirque, quand,un jour, à la demande d'Oregon, ils se lancent dans un périple à travers l'Amérique qu'ils vont parcourir d'est en ouest comme l'on fait les pionniers. Cependant, pour eux, la conquête ne sera pas celle de l'Ouest mais celle de leur liberté.
Cette œuvre s'adresse à des élèves de cycle 3 de niveau CE2 de part son caractère implicite et résistant mais également à la maturité nécessaire des élèvespour aborder ses thèmes.

L'extrait que je vais vous lire se situe durant le périple des deux amis : Duke et Oregon ont quitté la ville de Pittsburgh et arrivent à Chicago :
Dès l’aube, on s’est fait prendre en stop par Spike.
Il descendait jusqu’en Iowa, le garde-manger de l’Amérique.
Cela tombait bien, Oregon était insatiable !
« Pourquoi gardes-tu ce nez rouge et ce masque blanc ? »m’a demandé Spike. « Tu n’es plus sur la piste d’un cirque. »
« Ils me collent à la peau. Ce n’est pas facile d’être nain… »
« Et d’être noir dans le plus grand pays du monde ? »
Nous étions de la même famille…Je n’avais rien à ajouter.

Nous nous sommes quittés au petit matin.
J’avais une promesse à tenir et il me restait
bien des chemins à parcourir.

Les cheveux rouges au vent,
j’aitraversé des tableaux de Van Gogh…En plus beau.

On cheminait sous la grêle.
On festoyait dans les mais.
On somnolait dans l’herbe tiède.
On rêvait sous les étoiles.
Mes oiseaux pour réveil matin, les rivières
pour salle de bain, le monde entier nous appartenait.
Il me restait deux dollars oubliés au fond de ma musette.
J’en ai fait des ricochets sur la Platte River.

Poussés par le vent desplaines,
nous nous sommes bientôt retrouvés le dos aux rocheuses,
Les chevilles enflées et le pouce pointé vers le ciel.

Voyageur de commerce, starlette de supermarché
et chef indien déplumé se sont succédé jusqu’au
crépuscule. Nous étions à proximité du Cheval de Fer,
mais j’étais bien trop fourbu pour aller plus loin.
Nous avons passé la nuit dans la carcasse
d’une Chevrolet 1935…Monannée !
J’étais quand même en meilleur état !

Au saut du lit, nous avons pris le train en marche
pour la dernière ligne droite. Oregon comme oreiller,
je me suis assoupi en regardant défiler les vaches.

Quand j’ai rouvert les yeux, elle était là !
Telle qu’il l’avait rêvée…

J’ai choisi ce passage car c’est un moment clef de l’histoire : en réalité, le véritable voyage commence enstop, à Chicago. L’auteur révèle au lecteur que Duke est nain. A partir de là, Duke va s’accepter, s’assumer, se (re)trouver.

Je vous propose désormais un regard analytique sur l'œuvre. Je m'attacherai d'abord au rapport texte/image, principale caractéristique du genre album, puis rendrai compte du thème de l'ouvrage, à savoir le voyage comme retour aux origines, pour enfin mettre en...
tracking img