Le voyageur immobile jean giono

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (812 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire organisé « Le voyageur immobile »

Le texte proposé est « Le voyageur immobile » extrait du roman de Jean Giono écrivain du XXème siècle, L’eau vive. L’extrait fut écrit en 1943 et ilraconte les souvenirs d’enfance de l’auteur lorsqu’il visite une vieille épicerie. Ce lieu fait resurgir en lui la mer. Alors comment ce dernier perçoit-il des sentiments d’enfant dans un lieutotalement différent de ce qu’il prétend ? Pour y répondre, nous verrons comment l’imagination joue sur les ressentis du personnage ainsi que son interprétation. Pour finir nous démontrerons le problèmeautobiographique qu’ont les auteurs.
Lorsque le Jean Giono entre dans l’épicerie et la découvre, il se laisse embarquer dans le monde de la mer petit à petit. Tout commence par cette image de l’oiseau: « La poitrine de l’oiseau ? Non la cale d’un navire ». Voilà ici, le début de l’embarquement dans le monde marin. De plus, la répétition de « doucement » laisse entendre que l’auteur rentre dansson monde au fur et à mesure des phénomènes qu’il voit. L’énumération des objets « Des sacs de riz, des paquets de sucre, le pot de la moutarde, des marmites à trois pieds, la jarre aux olives, lesfromages blancs sur des éclisses, le tonneau aux harengs » fait sans doute référence aux provisions possibles du bateau sur lequel il navigue. Il se sent emporté dans ce monde marin lorsque le sol bougesous ses pieds. La métaphore « le plancher en latte souple ondulait sous mes pieds » nous montre que l’imagination de l’auteur commence à prendre tournure. Le plancher qui ondule fait référence auxvagues de la mer, qui fait tanguer le bateau et qui ainsi, fait onduler les lattes souples. En voyant ce fameux « Chinois » il imagine une île avec plage et palmiers. Le poivre le fait éternuer, et ils’imagine une conversation avec une femme. « Ne t’enrhume pas Jeannot. – Non mademoiselle ». L’auteur retombe en enfance au moment d’aller à la cachette de la cassonade. Il fait fondre une petite...
tracking img