Le vrai n'est pas concevable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1129 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Paul Valéry: «En littérature, le vrai n’est pas concevable»

Paul Valéry est un écrivain, poète, philosophe et épistémologue français, né à Sète (Hérault) le 30 octobre 1871 et mort à Paris le 20 juillet 1945.
La plupart de ses préfaces, articles, essais et conférences sont rassemblé dans Variétés. Cet ensemble aborde des domaines aussi variés que la littérature, la philosophie, la politique,la poétique et l'esthétique.
On y retrouve sa citation: «En littérature, le vrai n’est pas concevable.».
Elle nous amène à nous poser la question: peut-on attendre de la littérature qu’elle dise et fasse entendre la vérité telle qu’elle est, c’est à dire sans artifices?
Dans un premier temps, je m'intéresserais au fait que dans la littérature le vrai n’est pas concevable, ensuite qu’ellecherche cependant à s’en rapprocher le plus possible et pour finir je prendrais l’exemple de l’autobiographie pour le justifier.

I- En littérature, le vrai n’est pas concevable
a) Les « réalistes » eux-mêmes le revendiquent : la littérature est un art de l'illusion
b) La reconnaissance de cet art de l'illusion ne fait pas des écrivains pour autant des menteurs, des falsificateurs de la véritéII- Cependant elle cherche à s’en rapprocher le plus possible
a) Le lecteur a conscience d’entrer dans un autre univers
b) Mais cet univers ne rapproche au maximum de la vérité

III- Exemple de l’autobiographie (devrait être le plus vrai des genre littéraires)
a) L’autobiographe ne peut fournir une représentation exacte du passé et donc du vrai
b) Mais c’est une bonne chose

I-
a)Les réalistes eux mêmes revendiquent que le vrai n’y est pas concevable.
Balzac dans sa préface du Père Goriot affirme «ce drame n'est ni une fiction, ni un roman. All is true». Il veut garantir la véracité de son oeuvre par ses précisions descriptives, sa profondeur d’analyse etc. Cependant, il intitule son oeuvre une «comédie». Avec ce terme, il sous entend donc un jeu d’artifice, d’invention,une visée satirique et morale.
Zola également (qui est une des principales figure du réalisme) a trop de considération pour son métier qui est celui du romancier pour le confondre avec celui d’un simple informateur par exemple. Il sait que le réel doit être vu à travers la subjectivité de l’artiste et c’est d'ailleurs cela qui confère à la littérature sa valeur.
Maupassant aussi s’attarde surcette notion de subjectivité. Dans la préface de Pierre et Jean, il dit que la vérité est relative. «Quel enfantillage de croire à la réalité, puisque nous portons chacun la notre dans notre pensée et dans nos organes.» Ca signifie que chacun a sa propre conception de la vérité et qu’une vérité universelle n’existe pas.

b)
Dans la littérature, la réalité est nécessairement une mise en forme etcette mise en forme implique des déformation, sélection, accentuation ou au contraire atténuation du vécu, et donc trahison de la réalité. En effet, même si l’intention de l’auteur est de mettre le réel sous forme de mots, il ne pourra jamais vraiment y parvenir pour plusieurs raison.
Soit il ne peut parvenir à retranscrire avec exactitude la situation de manière à ce que le lecteur puisseparfaitement visualiser la scène tel qu’elle était. Soit parce que le temps qui passe joue sur la mémoire de l’auteur et modifie en quelque sorte le réel.

II- Cependant, la littérature cherche à s’en rapprocher
a) Lire un roman ou aller au théâtre, écouter un poème ou un conte, c’est entrer en toute connaissance de cause dans un certain univers avec le plaisir de quitter le notre. Proust a dit lorsd’un entretient: "Le rôle de l'écrivain, c'est de nous faire connaître un univers de plus" (journal Le Temps). Le spectateur, tout comme le lecteur de romans, n’oublie jamais que c@’est volontairement et temporairement qu’il suspend son incrédulité. Son plaisir est dans le sentiment de vivre une illusion et de la comprendre comme illusion: par exemple aucun spectateur de théâtre se jette sur...
tracking img