Le wiskies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2280 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le whisky gagnant par rapport aux autres alcools

La consommation de spiritueux est restée stable en 2009 en France où le whisky reste l’alcool préféré des Français loin devant les anisés, selon les derniers chiffres annuels de la fédération française des spiritueux. En 2009, la consommation de spiritueux s’est établie à 372 millions de litres (+0,3%), un « bon résultat » en ces temps de crise,mais comme le vin les spiritueux ont beaucoup chuté à l’export. Le whisky a conforté sa première place avec 38% de parts de marché devant les anisés 29,3% et loin devant la vodka (5,7%).
En 2009, la consommation française de spiritueux s’est établie à 372 millions de litres (+0,3%), indique la Fédération française des spiritueux (FFS). Son président Jean-Pierre Lacarrière, voit là un « bonrésultat » en ces temps de crise. « Malgré la crise économique, et, grâce au dynamisme des acteurs de ce marché qui font évoluer leur assortiment vers des références de plus en plus haut de gamme, la progression en valeur du secteur est significative. Cette stratégie permet par ailleurs d’accompagner l’évolution des habitudes de consommation, de plus en plus tournées vers la dégustation plaisir »,commente Jean-Pierre Lacarrière.
En revanche, comme le vin, les spiritueux ont beaucoup chuté à l’export. La baisse est de 8,6% en volumes (381 millions de litres). En valeur, le chiffre d’affaires dégringole de près de 12% à 2,25 milliards d’euros.
En 2009, le whisky a conforté sa première place avec 38% de parts de marché (142 millions de litres) devant les anisés 29,3% (109 millions de litres) etloin devant la vodka à 5,7%.
La France est le premier pays consommateur au monde de whisky devant les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

La grande distribution progresse, le CHR continue sa chute
En 2009, ce sont les ventes en grande distribution qui ont tiré le marché. Avec un volume de 243 millions de litres et un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros, elles ont généré 84,5% del’activité (soit une progression de 0,8 point). Dans ce circuit, la croissance des whiskies se maintient avec une hausse en volume de 4,1% et de 6,9 % en valeur. Les anisés renouent, notamment grâce à un été ensoleillé, avec la croissance (+0,7% en volume et +2,7% en valeur). Pour les liqueurs, le phénomène de valorisation se poursuit avec une croissance volume de 0,7% mais de +3,3% en valeur. Les alcoolsblancs progressent toujours (+9,9% en volume et +13,9% en valeur) ; ceci est dû à la bonne performance des vodkas (+14,9% en volume et +17,9% en valeur) et des rhums blancs (+8,4% en volume et +13% en valeur).
Les ventes en circuit CHR (Cafés-Hôtels-Restaurants) ont pour leur part chuté de 1,7%, selon Gira Foodservice, confirmant la tendance à la baisse amorcée depuis plusieurs années déjà. Unesituation que déplore la filière car ce circuit est le meilleur vecteur de convivialité et d’opportunités de valorisation et de découverte de ses produits. Quant aux alcools pour métiers de bouche ils ont représenté un volume de 14,4 millions de litres et un chiffre d’affaires de 37,3 millions d’euros.
La production française de spiritueux constitue une très belle vitrine du savoir-faire et de latradition gastronomique de la France, souligne la FFS. Cette filière génère  plus de 100 000 emplois directs et indirects ; un périmètre stable par rapport à 2008, et ce, malgré une baisse des exportations en 2009.
Le secteur des vins et spiritueux conserve une très bonne position dans la balance commerciale française puisqu’il constitue, en 2009, le premier secteur agroalimentaire exportateurfrançais et le troisième secteur exportateur, toutes industries confondues.

2,5 milliards d’euros de recettes fiscales
En application des mesures adoptées dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale, la cotisation de Sécurité sociale sur les spiritueux a enregistré une hausse de 23% en 2009, entraînant une recette fiscale supplémentaire de 100 millions d’euros.
Cette...
tracking img