Le xvie siecle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le XVIe siècle est un siècle de transitions dont l’histoire mouvementée est riche d’événements considérables : l’humanisme introduit une nouvelle vision du monde, la Réforme détermine l’avenir de la Chrétienté, la conquête du Nouveau Monde modifie l’équilibre des sociétés européennes et l’image qu’on se fait de l’univers. En France, ce siècle commence par les guerres d’Italie et se termine parles guerres de religion : tous ces critères se ressentent bien évidemment dans la littérature du siècle.
 
I) L’ÂGE DE RABELAIS : UN ESPRIT NOUVEAU
1.1 : LES CONDITIONS DU RENOUVEAU
Les hommes du XVIe siècle étaient conscients de vivre dans une époque différente de la précédente ; Rabelais cite en effet dans la lettre de Gargantua à Pantagruel : "Maintenant toutes disciplines sont restituées,les langues instaurées [...]. Tout le monde est plein de gens savants, de précepteurs très doctes, de librairies très amples...". Cette Renaissance fut un phénomène d’une grande ampleur qui affecta tous les domaines : intellectuel, artistique, philosophique, religieux, éthique, social... On a souvent admis que trois faits ont favorisé cette mutation :
- la prise de Constantinople par lesTurcs en 1453, qui provoqua l’exode des lettrés grecs vers l’Occident où ils apportèrent quantité de manuscrits, et leur connaissance de l’Antiquité grecque (toutefois nuançons : la Renaissance en Italie commence avant 1453).
- les guerres d’Italie révélèrent aux français éblouis une civilisation raffinée (même s’il y avait déjà des échanges avec l’Italie avant les guerres).- l’invention de l’imprimerie au XVe (première presse française à la Sorbonne en 1470). Elle favorise l’expansion des idées nouvelles — humanistes mais aussi réformées.
 
1453. La chute de l’empire d’Orient
Le Sultan Mehmet prend Constantinople. IL n’y a plus d’empire chrétien d’Orient. Les Turcs continuent une expansion foudroyante qui les rend, en 70 ans, maîtres de toute la Méditerranéeorientale et de l’Europe des Balkans.
Quelques années avant le désastre, érudits, savants et nobles ont ramené en sûreté leur personne, leur savoir et leurs livres qui viennent enrichir Venise, Florence et Rome. Le grec, langue presque perdue en Occident, s’enseigne à nouveau, et fait redécouvrir la vraie culture antique.
 
[retour exposés]
LES INFLUENCES ITALIENNES
 
Rappel : les guerresd’Italie
La France au XVIe siècle ne cesse pratiquement pas d’être en guerre. La richesse des villes italiennes, la fascination exercée par la Renaissance commencée, de l’autre côté des Alpes, dès le XIIIe siècle, l’existence d’une noblesse inemployée depuis la fin des guerres contre l’Angleterre, alimentent les prétentions françaises sur les territoires italiens. Ces guerres longues — de 1483 à 1559— et coûteuses ne rapportent rien : en soixante ans, les rois de France conquièrent et perdent tour à tour les villes italiennes.
Au cours du règne de François Ier, le conflit prend une dimension européenne : le roi de France s’oppose en effet, pour un demi-siècle, à Charles Quint, dont l’empire s’étend de l’Espagne aux territoires actuels de l’Allemagne, de l’Autriche, aux Pays-Bas et à la Francedu Nord-Est. Vaines sur le plan militaire, les guerres, néanmoins, ont contribué à élargir l’horizon de la noblesse française. Les œuvres de la Renaissance italienne pénètrent largement en France. L’ "esprit nouveau" commence à souffler sur le sol français.
 
L’Antiquité.
La découverte du grec date en France du XVIe siècle. Il ne s’agit plus aujourd’hui de prétendre que le Moyen Age a ignorél’Antiquité, mais il faut noter qu’il n’a guère connu que les anciens latins ; la renaissance, au contraire, a cherché à restituer toute l’Antiquité dans son authenticité, même si la connaissance qu’elle en a eu est restée imparfaite ; en effet, cette connaissance provenait surtout de la consultation de manuels, ou de compilations comme les Adages d’Érasme (recueils de proverbes et de maximes...
tracking img