Leadership

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1793 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I- Description du projet 
À l’hôpital Fleury, je suis chef d’unité de soins " syndrome de fragilité chez la personne âgée. " Le concept de fragilité fait maintenant partie du vocabulaire gériatrique. La fragilité peut se concevoir comme un état d’équilibre précaire entre des facteurs médicaux et des facteurs sociaux. C’est un syndrome médical résultant de diverses modifications physiologiquesliées à l’âge sans rapport avec des pathologies spécifiques. Les personnes âgées fragiles ont un risque important de dépendance dans les actes essentiels de la vie quotidienne, d’hospitalisation, d’institutionnalisation, de pathologies prolongées et de mortalité.
Mon projet choisi et que je trouve important dans mon contexte de travail et pour la clientèle de mon unité c’est la mobilisation despatient et l’implantation du programme de marche.
Les raisons de ce choix s’inscrivent dans mes objectifs annuels et à long terme. Pendant l’hospitalisation, on peut observer une amélioration de la condition physique : maladie chronique, mais à cause de l’alitement, on crée le déconditionnement. L’alitement ou la réduction de la mobilisation "syndrome d’immobilisation" entrainent desconséquences directes sur l’indépendance fonctionnelle de la personne âgée et amènent rapidement des conséquences à ralentissement multisystémiques (psychologique, neuromusculaire, intestinal, vésical, métaboliques…).
Le défi que ce projet représente c’est la diminution des conséquences qui peuvent engendrer d’autres complications chez la personne âgée à risque : déconditionnement, chutes,incontinence, perte d’autonomie fonctionnelle, syndrome d’immobilisation etc. les études et les statistiques convergent pour indiquer des pertes fonctionnelles diverses chez 30 à 50% des personnes âgées hospitalisées. L’objectif visé c’est d’amener le personnel à comprendre l’utilité de mobiliser et faire marcher les patients et de les mobiliser à lever les patients au déjeuner, au diner et au souper.D’avoir des séances au fauteuil et faire participer les familles à faire marcher leurs parents lors de la visite. Tous les patients doivent être mobilisés sauf contre indication prescrite par le médecin. Ce projet va permettre la récupération maximale de l’autonomie fonctionnelle de la personne âgée en perte d’autonomie.
II- Description du contexte politique autour de mon projet :
Les acteursclés :
- Médecin
- Assistance infirmière chef
- Infirmière et infirmières auxiliaires.
- Préposés aux bénéficiaires. PB
- Physiothérapeute
- Ergothérapeute

L’avancement de mon projet dépend beaucoup de ces acteurs, du climat au travail. Il faut toujours choisir le moment opportun pour faire passer mon message. Ma façon de parvenir mon idée aux acteurs est en fonction de la maturité et leniveau des connaissances de chacun de ces acteurs clés.
Mon présent projet est en cours et n’est pas vraiment finalisé. Je vais décrire dans le 3e point les démarches que j’ai entreprises que je juge important pour à atteindre mon objectif final qui est l’implantation du programme de marche à l’hôpital. Les acteurs clés forment l’équipe nécessaire pour mettre sur pied mon projet.
Il ya desacteurs qui ont un pouvoir formel et d’autres qui ont un pouvoir informel. Dans mes stratégies de mobilisation, je dois tenir comptes des deux types de pouvoir. Le premier est formé par moi-même et de mes employés. Il ya un lien hiérarchique supérieur immédiat – subordonnés. Le superviseur est donc le représentant des employés auprès de la direction et le représentant de la direction auprès desemployés. Le 2e pouvoir se crée à cause des interactions entre les individus. Une fois formés, ces groupes ont leur propre personnalité et développent leur propre mode de fonctionnement.
|Principaux facteurs |Descriptions des acteurs |Pourvoir |Perception du projet par les |L’état de vos relations |
| | |formel/informel....
tracking img