Lebert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1595 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude de cas société LEBERT
Analyse financière du bilan
1 – La trésorerie
Dans une situation optimum pour une société, la trésorerie doit être égale à zéro ou légèrement excédentaire. Une situation financière telle que celle-ci signifie que la société dispose d’un bon équilibre financier :
* Pas de sur équilibre : c’est-à-dire une trésorerie trop excédentaire donc sur-sécurité (latrésorerie pet alors être utilisé pour investir)
* Pas de sous équilibre : c’est-à-dire que la trésorerie est trop déficitaire donc risque (exemple : découvert bancaire).
Ici en 2004 et 2005, la trésorerie est excédentaire. Ce qui apparaît comme très positif est que la trésorerie diminue de plus de 50% en 2005. Cette situation financière parait seine. La trésorerie n’est-elle pas trop excédentaire ?En 2005, la trésorerie correspond à 1,03% du chiffre d’affaires, la situation financière de la société est donc très proche d’une situation très seine. Et si on compare la trésorerie aux capitaux propres, elle ne représente que 10%, soit une situation largement acceptable.
2 – La structure de l’endettement
Dans une situation optimale et pour qu’une société profite au maximum de l’effet delevier, les capitaux propres doivent être légèrement supérieur ou égal aux dettes à long et moyen termes. Ici, en 2004 et 2005, les CP sont nettement supérieur au DLMT. En 2005, voici la structure de l’endettement :
Capitaux propres57% | DLMT43% |

La société a encore une marge de manœuvre et pourra emprunter jusqu’à 5 millions d’euros en 2006. Mais attention, la société connait une très fortecroissance, puisque le CA est en évolution de +20,76%, la marge de 5 millions d’euros pourra ne pas suffire à la croissance. Le BFR augmente au même rythme que le CA, la société aura donc un besoin en fond de roulement plus conséquent.
3 – Le BFR
En 2005, le BFR a augmenté, ce qui est normal du fait que la société se développe et connait une forte croissance. Comment juger si le BFR est tropimportant ou non ?
Ici, 1 mois de chiffre d’affaires représente = 12 880,8 K€
Le BFR étant de 20 985 K€, il représente environ 1,6 mois de chiffre d’affaires, ce qui correspond à une situation très convenable.
Dans l’industrie, le BFR est en général égale à 2 ou 3 mois de chiffre d’affaires.

Analyse structurel des soldes intermédiaires de gestion
1 – La production de l’exercice
Entre 2004 et2005, la production de l’exercice a augmentée de 20,65%, soit une très forte progression. La société connaît une très forte croissance, notamment grâce au lancement d’une nouvelle gamme de produits. Attention, lorsqu’une entreprise connait une forte croissance, son BFR augmente proportionnellement. Il faut donc trouver les moyens de financer le BFR.
2 – La rentabilité
Entre 2004 et 2005, larentabilité a augmentée de 3,15 points, soit une très forte progression. On est passé de 1,54% de rentabilité en 2004 à 4,69% en 2005. L’entreprise dispose d’une situation financière seine et pourra se servir de cette rentabilité pour investir si elle le souhaite (autofinancement de l’investissement).
3 – La valeur ajoutée
En 2005, la VA a augmentée de 1,81 points en termes de valeur relative.Cette situation seine indique que la société LEBERT a d’une part connut une croissance importante et a mieux optimisé la gestion de ses achats.
4 – L’excédent brut d’exploitation (EBE)
L’EBE a augmenté de 4,48 points entre 2004 et 2005 puisqu’en termes de valeur relative, il est passé de 3,72% à 8,20%. Cette situation est tout à fait encourageante pour la société. Ce qui explique cette haussecorrespond à une masse salariale mieux maitrisée. En effet, la valeur relative de la masse salariale est en baisse de 2,32 points, ce qui veut dire que la société a gagné en productivité (une masse salariale moindre pour un chiffre d’affaires en hausse).

Analyse du compte de résultat prévisionnel
1 – La production de l’exercice
Les prévisions 2006 annoncent un chiffre d’affaires en très...
tracking img