Leclaire lecteur de freud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4652 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Leclaire lecteur de Freud
Dominique Corre

Savoir qu’on n’écrit pas pour l’autre, savoir que ces choses que je vais écrire ne me feront jamais aimer de qui j’aime, savoir que l’écriture ne compense rien, ne sublime rien, qu’elle est précisément là où tu n’es pas – c’est le commencement de l’écriture. Roland Barthes

1. Introduction « Psychanalyser » est le premier livre de Serge Leclaire[1968]. Il est précédé de nombreux textes ou articles que nous pouvons trouver dans un recueil en 2 volumes « Ecrits pour la psychanalyse » édité en 1996. Le sous-titre de ce premier livre: « Un essai sur l’ordre de l’inconscient et la pratique de la lettre » indique où Leclaire nous mène, au cœur de l’expérience analytique et au plus près de cette fiction d’un « pur être de désir » telle qu’il en afait l’hypothèse dans ce texte de 1965 « La réalité du désir1 ». Le premier chapitre de ce livre « De quelle oreille il convient d’écouter » « tente de rendre compte dans le détail et le concret de la pratique du psychanalyste » comme nous l’a si bien fait entendre Danièle Lévy2 en juin. Lisez son texte ! Entendre le désir inconscient dans sa singularité – Leclaire écrit même son extrêmesingularité – et sa littéralité, c’est à cela qu’il nous engage. Etre attentif à la singularité du désir inconscient exige, nous dit-il, « de disposer d’un ensemble théorique et en même temps de récuser tout système de référence ». Position paradoxale, difficile, voire intenable. Mais écrit-il « la rigueur du désir inconscient, sa logique ne se dévoilent qu’à celui qui respecte simultanément ces deuxexigences de l’ordre et de la singularité »3.
1 2

Leclaire S. « La réalité du désir » in Ecrits pour la psychanalyse Tome 1p. 148 Levy D. - Recueil des exposés « La langue du rêve » 3ème année p.153 3 Leclaire S. - Psychanalyser p. 27

1

Avant de vous présenter le travail de Leclaire sur le « texte freudien » je voudrais vous livrer quelques précisions, en guise de repérages, concernant lamanière dont Leclaire s’appuie sur Freud pour poser ce qu’il entend par inconscient, désir inconscient et lettre.

♦ L’inconscient S. Leclaire parle de l’Inconscient en terme d’ordre, « ordre inconscient », ordre signifiant » ou encore écrit-il « ordre de la lettre ». Dans un texte antérieur « La réalité du désir voici ce qu’il écrit: « L’inconscient n’est pas …ce sens connexe plus ou moins cachésur l’envers du décor, il n’est pas l’envers de la médaille, cet envers des choses comme on se l’imagine communément. On ne saurait jamais assez y insister, l’inconscient est autre chose (et non pas seulement l’envers de la chose) c’est un autre discours, sans commune mesure, ni de logique ni de sens … une autre structure » 4 « un autre discours, radicalement autre… sans rapport avec le premierdiscours pour autant qu’il est plein de sens…. Il faut, dit-il, faire le pas du « pas de sens » pour échapper au cercle vicieux d’une structure unique, pour sortir du champ psychologique traditionnel, qui s’appelle en termes freudiens, le système conscient préconscient (Cs/Pcs). » En cela, Leclaire se tient au plus près de la pensée freudienne ; Freud admet deux systèmes psychiques absolumentdistincts, deux topiques psychiques dont les processus sont absolument différents. « Les représentants de la pulsion qui constituent le noyau de l’inconscient, persistent les unes à coté des autres sans s’influencer ni se contredire entre elles…Il n’y a dans le système ni négation ni doute, ni degré de certitude…Il y règne une plus grande mobilité des intensités d’investissements…. Condensation etdéplacement sont les éléments caractéristiques du processus psychique primaire…. Les processus du système inconscient sont intemporels…. Ils n’ont pas davantage d’égard à la réalité…ils sont soumis au principe de plaisir » (Cf. Métapsychologie – L’Inconscient) Leclaire insiste dans nombre de ses textes sur ce statut particulier de l’Inconscient : altérité radicale, hétéronomie, antinomie de ces deux...
tracking img