Leconte de lisle les montreurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2897 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire : Leconte de Lisle, « Les montreurs »

Charles Leconte dit Leconte de Lisle est un célèbre poète français d'origine réunionnaise qui se consacra aux lettres. Adepte d’une poésie impersonnelle, entendant l'art comme une illustration de la vérité scientifique, il regroupa autour de lui des écrivains qui constituèrent l'école parnassienne. Il publia en 1862 son ouvrage Poèmesbarbares, dans lequel figure notamment « Les montreurs ». Tout au long de ce poème, il cherche à dénoncer le manque de pudeur des romantiques. Nous pouvons donc nous demander comment Leconte de Lisle parvient à proposer en un texte poétique sa conception personnelle de la poésie. Dans cette perspective nous montrerons tout d'abord qu'il nous présente un sonnet travaillé et par la suite qu'il met enévidence son refus du lyrisme.

Dans un premier temps nous pouvons constater que Leconte de Lisle a choisi de réaliser un sonnet particulièrement travaillé. En effet nous pouvons y relever la structure spécifique au sonnet, l'aspect musical du poème ainsi que la présence de la métaphore animale.
Le terme sonnet provient de l'italienne sonnetto, c'est un poème à forme fixe qui subit parconséquent certaines règles d'organisation strophique. Il apparaît au cours du XIIIè siècle en Italie et s'implante en Europe au cours de la Renaissance. Il se compose de deux quatrains, strophes de quatre vers, et de deux tercets, strophes de trois vers. Nous pouvons constater que dans son poème « Les montreurs », le poète nous propose bien ce type d'organisation montrant ainsi que pour réaliser sonœuvre, il a choisi de s'imposer des règles accentuant ainsi la difficulté de sa réalisation. Souvent le sonnet est composé d'alexandrins comme nous pouvons le constater ici dans chacun des vers tels que « Sur ton pavé cynique, ô plèbe carnassière! ». Par ailleurs le sonnet présente dans ses quatrains une spécificité de rimes. En effet ici il s'agit tout d'abord de rimes embrassées dans lapremière strophe qui sont « poussière », « d'été », « ensanglanté » et « carnassière ». Nous pouvons constater que nous retrouvons les mêmes rimes embrassées mais cette fois-ci dans l'ordre contraire dans la deuxième strophe : « hébété », « grossière », « lumière » et « volupté ». En revanche les deux tercets présentent des rimes de type aab/cbc marquant eux aussi le travail fourni par le poète afin deréaliser son sonnet. Bien souvent le dernier vers des sonnet créé une idée de surprise. Ici le dernier vers « Avec tes histrions et tes prostituées. » marque le lecteur en effet les termes « histrions » et « prostituées » donnent une idée de violence et laisse le lecteur sur sa faim en le choquant lors de la première lecture. Ainsi grâce à ces différents éléments nous pouvons dire que le poète atravaillé son sonnet comme nous le montre la spécificité des rimes donnant un aspect musical au poème.
Nous pouvons, en effet dire que ce sonnet possède un aspect musical. Tout d'abord nous avons constaté que ce poème est fait en alexandrins donnant ainsi un certain rythme, une certaine cadence qui reste la même tout au long de l'œuvre. De plus les rimes embrassées comme « poussière »,carnassière » ou encore « grossière », « lumière » donnent un effet de répétition et un aspect assez musical à l'oreille comme une sorte de refrain. Par ailleurs nous pouvons noter que certaines rimes sont riches, elles ont trois sons en commun comme « poussière » et « carnassière » et d'autres sont suffisantes, possèdent deux sons en commun comme « ensanglanté » et « hébété ». Ainsi la présence de ce typede rimes donne une certaine mélodie au poème accentuant certains passage ou atténuant d'autres donnant l'aspect d'une musique avec des notes aigües et d'autres plus graves. Pour nous conforter dans cette idée nous pouvons aussi relever la présence de diérèses comme pour le terme « mendier » où la fin du mot est accentuée, ralentissant ainsi le rythme du poème et accentuant l'aspect...
tracking img