Lecture analytique automne malade (apollinaire)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1354 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Automne malade a été écrit par Guillaume Apollinaire et est présent dans le recueil de poésie Alcools. Cet auteur devient l’un des précurseurs de la poésie moderne. C’est un poème qui n'a pas été publié avant la parution d'Alcools, mais dont on trouve des ébauches dès 1902. Il a donc été publié la première fois en 1913. Ce poème, comme de nombreux autres présents dans Alcools tel que Rhénaned’automne , a pour thème l’automne.
Dans Automne malade, bien que le thème lyrique soit traditionnel, on y perçoit tout de même l’originalité d’Apollinaire.

Lecture

Il serait donc intéressant d’étudier comment Apollinaire mêle dans ce texte tradition et modernité.

Le poème s’organise de la façon suivante :
-le premier strophe comprend 4 vers et parle de la menace que court l’automne
-laseconde strophe comprend 7 vers et met en place un hiver destructeur qui met fin au splendeur de cette saison.
-la troisième strophe composé de 2 vers reprend un sujet banale nous faisant mémérer le printemps.
-enfin le quatrième strophe comprenant 10 vers, à un ton beaucoup plus lyrique mettant en place la fuite du temps et la mort du poète et de l’automne.

I- Un thème traditionnel

A-l’Automne : un thème lyrique

Comme nous l’avons dit précédemment, le thème de l’automne est très utilisé par Apollinaire et par un très grand nombre de poète.
Apollinaire se consacre à la mort de cette saison qu’il a l’air de tant aimé. En effet il utilise de nombreux termes qui suggère la mort de l’automne : vers 1 « Automne malade », vers 2 « tu mouras », vers 6 « meurs »…
Mais l’auteur,nous rappelle les splendeurs de cette nature. En effet, il utilise de nombreux terme nous montrant que la mort de cette saison arrive au moment le plus beau : vers 2 « roseraies », vers 4 « vergé », vers 6 « richesse », vers 6 « fruits mûrs », vers 15 « fruits ».
Cependant une menace guette cette saison : l’hiver. L’auteur va alors utiliser de nombreux terme qui décrivent l’hiver commedestructeur : vers 3 « aurait neigé », vers 7 « neige » et vers 6 « blancheur » qui nous fait penser à un linceul, associant donc les termes hivers et mort.
Cette idée de menace est repris par le vers 9 « des éperviers planent » qui annonce la pourriture des fruits de cette saison.
Le vers 10 « sur les nixes nicettes aux cheveux vert et naines », confirme la menace que connaît l’automne. En effet, cesnymphes des eaux, présents dans la mythologie germanique ont des « cheveux vert », cette couleur annonce la mort et la malédiction.
La violence tourbillonnante et destructrice de la neige et du vent est suggéré au vers 2 et 3, créant ainsi une nouvelle menace. En effet on passe d’un vers très court (le vers 1) à un très long (le 2ème), qui fait penser à une rafale de vent qui enfle jusqu’àperdre haleine.
De plus les animaux selon Apollinaire ont déjà senti la menace de cette mort. Par la scène classique des vers 12 et 13 « Aux lisières lointaines / les cerfs ont bramé », Apollinaire crée une sorte de plainte. En effet le passé composé « ont bramé » donne un caractère résolu au chant d’amour de ces animaux. De plus les assonances en [è] et en [é] crée une sorte d’harmonie suggérantune longue plainte des cerfs.
Cette nature est en attente, c’est un moment triste. Le vers 16 « le vent et la foret qui pleurent » nous le confirme.

B- la mise en relation de l’état moral d’Apollinaire et de la saison de l’Automne

Dans de nombreux romans, poésie, tel que Une vie de Maupassant, le comportement des personnages est souvent lié à la nature qui les entoure. Or ici, ceci esttrès visible : en effet il existe une étroite harmonie entre la saison qui connaît un moment de fort trouble et de détresse, et l’état d’âme de l’auteur. Cette harmonie est suggérée dès le début du poème. En effet « adoré » vers 1 et « pauvre automne » vers 5 exprime très bien la sympathie, la compassion d’Apollinaire pour cette saison. Mais cette idée est renforcée dans la dernière strophe : le...
tracking img