Lecture analytique chap 2 , micromegas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1886 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation du passage
Publié en 1752, Micromégas est un conte voltairien qui apparaît comme
la réécriture d’une version initiale, envoyée à Frédéric II de Prusse en
1739, sous le titre du Voyage du baron de Gangan. Sous son titre initial
ou définitif, l’oeuvre apparaît comme une fantaisie, que distinguent sa
brièveté autant que sa légèreté : le héros éponyme, au nom contradictoire15,voyage à travers la voie lactée après avoir vécu une déconvenue
à la cour de sa planète. Sa première rencontre le met au contact d’un
habitant de Saturne, secrétaire de l’Académie et « homme de beaucoup
d’esprit » qui plus tard l’accompagne dans ses voyages. Le début du chapitre
II met ainsi en scène leur conversation, et nous verrons comment,
à travers cet échange, se mettent en place les enjeuxdu conte philosophique.
*
Une rencontre capitale…
 Du débat à l’échange
Le premier intérêt du passage est de nature dramatique : pour la première
fois, les personnages sont mis en scène de manière théâtrale, à
travers un dialogue rapporté au discours direct16. Ce procédé permet
de varier le mode de la narration et d’augmenter l’intensité dramatique.
L’échange donne vie aux personnages,d’autant plus que son rythme est
rapide : dans la première partie du dialogue, les réparties sont vives,
fortement ponctuées par des interrogations (« Et qu’ai-je à faire de vos
brunes ? »), des interjections (« Eh non ! », « Ah ! »), qui donnent au
dialogue la vivacité d’une scène théâtrale. En outre, cet échange est le
premier entre des personnages qui ne se connaissent que depuis peu,
ce quilui confère un enjeu supplémentaire : pour chacun des protagonistes,
son interlocuteur représente autrui, il est un autre qu’il s’agit de
connaître, avec lequel il échange des points de vue a priori différents. Le
début du dialogue se présente comme un débat.
15. Voir l’introduction de la séquence.
16. Voir à la suite de cette étude la leçon et les exercices sur les discours rapportés.
158Séquence 2 – FR10
 La confrontation des points de vue
Dans un premier temps, en effet, le dialogue est marqué par le désaccord
: les interjections relevées soulignent la mésentente des interlocuteurs.
Toutefois, ce moment dure peu et le dialogue évolue vers l’accord.
On peut ainsi distinguer trois moments dans cet échange, qui correspondent
à trois thèmes de discussion :
– du début à «pour vous plaire », le dialogue porte sur la nature ; les
personnages sont en désaccord ;
– à partir de « je ne veux point qu’on me plaise » jusqu’à « de ce pays-là »,
le dialogue porte sur le nombre de sens dont les Saturniens disposent ;
– après une brève pause narrative, la dialogue reprend pour commenter
la durée de la vie.
Il est à noter que l’échange occupe l’ensemble du chapitre II, dontnous
n’étudions ici que la première moitié. Or, la suite confirme la tendance
de ce dialogue, qui construit une harmonie de plus en plus grande entre
les deux interlocuteurs, ce que signale la dernière phrase du chapitre :
« après s’être communiqué l’un à l’autre... ». L’échange permet ainsi la
rencontre entre les personnages, rencontre réussie comme le souligne
l’adverbe « ensemble » à lafin du chapitre.
…car c’est l’occasion d’un échange philosophique
Le dialogue est ce qui permet la rencontre, et autorise la connaissance :
l’échange est d’abord de nature didactique17. Micromégas veut obtenir
des informations sur Saturne. C’est donc par la curiosité que peut s’instaurer
une véritable communication avec autrui.
 Des thèmes universels
La rencontre de l’Autre est permise parle caractère universel des questions
abordées : la nature, les sens, la longévité. Elle est aussi autorisée
par l’attitude comparative, qui marque l’ouverture à l’Autre. Or, le mode
comparatif est défini d’entrée. Il ne s’agit pas de faire des comparaisons ou
des métaphores pour décrire poétiquement Saturne : « Eh non ! dit le voyageur,
encore une fois, la nature est comme la nature....
tracking img