Lecture analytique chapitre 2 voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (461 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique n°2 Candide, chapitre 3
Du début à « et les héros abares l’avaient traité de même »

Introduction : Candide forme du conte philosophique, apologue par lequel Voltaire s’attaqueavec force aux dérives de la société de son temps. Esclavage, intolérance religieuse, noblesse sclérosée, et entre autres la guerre.
Après avoir été jeté du « paradis » de Thundertenstrunckh,candide est enrôlé dans l’armée bulgare.
Au début du chapitre, il assiste à une bataille laquelle il ne comprend rien

/ Une satire de la guerre et de l’héroïsme guerrier
Dénonciation qui passe pardes scènes très réaliste
Contraste ordre de l’armée / désordre civile
-un processus de persuasion est mis en place : un appel à l’émotion en évoquant les populations civiles : les plus faibles « quicriaient qu’on acheva de leurs donner la mort »
C’est un véritable tableau de désolation que nous présente Voltaire avec des héros contestés, une satire de l’héroïsme guerrier
-oxymore : boucheriehéroïque -> le rapprochement de ces mots tends à prouver que la boucherie ne peut pas être héroïque : ces héros sont des assassins
Cette boucherie évoque le scandale, « les besoins naturels.. » leshéros ne sont pas ceux qui dominent leur nature
Héroïsme épique n’est envisageable que pour servir un roi que personne ne connaît qui détourne les lois « droits lois publics chépaquoiwesh) censéesprotégés les populations, et utilisés ici pour les détruire



// Une satire des arguments qui justifient la guerre
1) Une critique de la philosophie Leibnizienne
Une critique de laphilosophie Leibnizienne qui voit dans tous les évènements qui surviennent l’accomplissement d’un projet divin, avec un système de pensée qui justifie la guerre.
a) Le bel ordre de la guerre
-le textecommence par une représentation élogieuse et ordonnée de la guerre, et en donne une dimension admirative, visible par la formule exclusive initiale, « rien n’est si beau… que », les intensifs « si » x4,...
tracking img