Lecture analytique de Madame de Bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2578 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique du 1er extrait de Madame Bovary.
Incipit de l. 1 à 60.

1ères impressions :

le personnage présent au début du roman porte le même nom que le personnage du titre. On peut se demander pourquoi ? = rôle important
son arrivée est immédiatement remarqué car il est accompagné et est plus grand que les autres. Il devra probablement changer de classe et est désigné comme le« nouveau »
confirmé par la description vestimentaire et physique (laid, mal assorti, coloré)
la casquette seule, fait l’objet d’un long paragraphe
« un gars de la campagne »
il n’est pas à l’aise  (il n’ose pas)
il ne s’intègre pas facilement à la classe
il se lève = tout le monde rit / le prof se moque de lui et orchestre les rires
de l’ironie et de la pitié du narrateur

2 – Plandétaillé de la lecture analytique (li. 1 à 37)
« Quelle impression nous fait Charles au début du roman ? »

I. Un garçon maladroit :
a. Une entrée en classe remarquée (li. 1 à 11)
b. La description physique et vestimentaire (li. 11 à 1)
II. Qui ne parvient pas à s’intégrer :
a. Il est exclu du « jeu » (li. 22 à 28)
b. Sa casquette est ridicule

I-a)
opposition entre le « nous » et un« nouveau »
verbe d’état à l’imparfait + « dormait » s’oppose aux verbes « entra » et « se réveillèrent » (li. 1 et 3) au passé simple qui marque une rupture
il arrive en retard, il dérange
c’est un écolier hors-norme, « plus grand », « plus haut de taille » (li. 8 et 11) mais il se « cache » (li. 9). Il y a une insistance sur le fait qu’il se cache.
il est désigné par le proviseur, « voici un élèveque je vous recommande » (li. 6 à 7). Ceci le montre comme étant à part.
le roman commence in media res (= qui commence direct par l’action), ce qui attire notre attention sur le personnage.
b)
un physique ingrat accompagnée d’une comparaison qui n’est pas flatteuse (li. 12) et d’un objectif péjoratif (li. 12)
des vêtements mal-assortis avec toutes sortes de couleurs criardes (li. 13),« bras vert » (li. 16), « pantalon jaunâtre » = suffixe –âtre péjoratif + connotation négative « très tirées par les bretelles » (li. 17) / lexique qui montre le manque d’aisance
il ne sait pas se comporté, attitude paralysée, il n’ose pas bouger, prendre l’attitude / osé = répété / redondance de « il écoute, il est attentif » on doit le contraindre à se ranger

II-a)
une habitude pour les autres.« il fallait » + imparfait qui marque la répétition du jeu. Une certaine violence en opposition au calme de Charles
les autres participent activement au jeu avec une brutalité avec les verbes d’action « lancer, jeter, frapper » (li. 22 – 24) qui s’oppose à « tenir » (li. 27) qui marque l’immobilité
alors que pour les autres, le jeu représente la liberté, pour Charles, c’est une contrainte entre« libre » et « soumettre » (li. 27). Il reste à l’écart car soit il ne remarque pas la manœuvre soit il n’ose pas.

b)
une longue description détaillée péjorative avec un vocabulaire dépréciatif « une de ces pauvres choses » (li. 30) / « laideur » (li. 30) comparaison peu élogieuse « comme le visage » (li. 36) on parle de fil d’or mais cela est gâché par « pendait »
on lui donne des formesgéométriques « ovoïdes » (li. 32), « losanges » (li. 33), « polygones » (li.35), mais cela ne ressemble à rien comme l’expression « une façon de sac » (li. 34)
c’est une coiffure composite comme le montre l’énumération (li. 30)
« elle était neuve la visière brillait », il n’a pas l’habitude, la casquette dénote avec la juxtaposition (= 2 expressions séparées d’une «,»)

Extrait des pages 12 et 13 /l. 37 à 60

1ères impressions :
Le professeur demande à Charles de donner son nom. Le nouveau va avoir une identité mais cela ne se passe pas très bien. Le professeur s’appuie sur son embarra pour faire rire la classe
On voit bien qu’il cherche à mettre en scène le personnage principal en lui donnant une série d’ordre

Q : En quoi peut-on dire qu’il s’agit d’une « scène...
tracking img