Lecture analytique de l'utopie de thomas more

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1631 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Séquence I : Convaincre, persuader, délibérer
Texte n°1 : L'Utopie (1516) de Thomas More (1478-1535)

Lecture analytique

I- Projet d'une société idéale
a). Occupation du temps libre

Le temps libre est défini à la ligne 1 «le travail, le sommeil et les repas». L'idée est reprise sous la forme d'autre expression «libérés de leur métier» (l.3), «heures de loisirs» (l.4) mais aussi«ces heures libres» (l.9). L'expression est reprise car il s'agit d'une notion extrêmement importante au seins de cette société utopique.
Cependant, ce temps libéré de travail est forcément occupé. Il est occupé par deux sortes d'occupations : il y a d'abord l'occupation d'ordre intellectuel : «étude» (l.4), «leçons» (l.5), «lettres» (l.6), «enseignement» (l.7). Elle concerne toutes les personnesdésireuses, qui veulent acquérir un savoir.
L'autre forme d'occupation est l'occupation d'ordre professionnel. Elle est plus manuel : «son métier» (l.9), «son zèle à servir l'état» (l.11). L'État est au cœur de la vie des Utopiens.
On constate dans le texte que dans le fonctionnement de l'Utopie, la notion de choix est mise largement en relief par l'auteur. On trouve par exemple, quatre occurrencesdu mot «libre», «libérés» (l.3), «librement» (l.7), «à sa guise» (l.1), «de leur choix» (l.3). On voit que l'auteur insiste sur cette notion. Cette notion de liberté a priori à quelque chose de paradoxale puisqu'elle est mise au contact du mot «obligatoire» (l.5) qui est donné dans un paragraphe où la notion de liberté y est développé. Cela signifie que l'attitude des Utopiens va de soi, estévidente. En effet, l'absence d'activité est considérée comme un vrai pêché. Les Utopiens ne seraient pêcher «les excès et la paresse» (l.2). La paresse est un pêcher ainsi que les excès. Le fait de ne rien faire n'est pas envisageable. On constate que l'idéal humaniste transparait dans l'approche de More. En effet les humanistes accordaient une importance capitale à l'étude et à la connaissance : «yaffluent» (l.7), «venus de toutes les professions» (l.6). Enfin, il y a une mixité qui paraît une chose totalement normale «hommes et femmes» (l.7).
Les activités se déroulent le matin : «avant le début du jour» (l.5).

b). Les loisirs

L'auteur quantifie et situe précisément ce temps : «après le repas du soir» (l.12), «une heure» (l.12). Tout est prévu, cadré et précisément défini. On adonc plusieurs activités : le jeux, la pratique de la musique, la conversation, l'art de la rhétorique, l'échange et le débat.
Pour la pratique ludique, il existe deux jeux : une bataille de nombre et «les vices et les vertus s'affrontent» (l.17) qui est une métaphore du jeu d'échec. Les Utopiens jouent utiles. Le jeu du hasard est banni, proscris, il n'a pas de sens : «absurdes et dangereux»(l.15).
Seuls les jeux de stratégie, de réflexion sont possibles. Tout est prévu pour que les Utopiens ne perdent jamais leur temps. On constate que l'emploie du présent de vérité générale donne plus de force et de crédibilité aux propos.
Une partie du mode de vie des Utopiens est donc donné à voir au lecteur. Cependant, cette évocation est essentiellement destinée à proposer une critique sévère dela société de son temps.

II- La critique de la société contemporaine
a). Formulation d'une objection (l.19 à 21)

[La première partie est explicative (l.1 à 18). En revanche, la deuxième est argumentative. Elle suit un développement structuré.]
Cette objection permet à l'auteur d'anticiper la critique que pourrait formuler le lecteur. Il feint de donner la paroles aux destinataires(lecteurs) : «penserez-vous» (l.20). Il tient donc à éclaircir un point fondamental concernant le travail des Utopiens réduit à 6 heures par jours. Il formule une hypothèse : «Si chacun» (l.20) en évoquant les conséquences du travail réduit à 6 heures : «pénurie d'objets de première nécessité» (l.21). L'objection paraît de bon sens ce qui montre d'ailleurs que tout a été pensé. La pertinence...
tracking img