Lecture analytique dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1811 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique n°1
Acte I, scène 2 (La tirade de Don Juan)

Situation du texte :

Il s’agit d’un extrait, de la scène 2 de l’acte I du livre Dom Juan, jouée en 1665 par Molière. Molière est un dramaturge, chef de troupe, acteur très connu à l’époque et déjà connu défavorablement du public à cause de scandales causés par Tartuffe, qui a été jugé choquant et immoral et qui a été par lasuite interdit. Dans Dom Juan, il essaye de reprendre le même combat mais plus subtilement. Ce n’est plus la critique de la fausse dévotion mais le libertinage amoureux. Dans la 1ère scène le valet de Don Juan avait tracé un portrait très dévalorisant de Don Juan face à Gusman, le valet de Don Elvire. Il est alors présenté comme un être indigne, un séducteur sans scrupules. Mais à l’arrivée de DonJuan, au début de la scène 2, Sganarelle change de ton et fait des reproches à son maître mais de manière plus douce. La tirade de Don Juan va alors être une réponse à l acritique de Sganarelle, qui lui reproche d’être trop séducteur.

LECTURE

Idée directrice : Dans cette tirade, Don Juan justifie sa conception de l’amour. Il plaide pour la liberté et l’inconstance en amour.

Question :Comment Don Juan justifie-t-il sa position ?

Axe 1 : Il critique la notion de fidélité
Axe 2 : Il fait l’éloge de la beauté féminine
Axe 3 : Il fait l’éloge de la conquête amoureuse

Etude détaillée du 1er axe :
1er argument de Dom Juan : véritable entreprise de dénigrement de la notion de fidélité qui est une valeur majeur :
-sociale
-religieuse
Aspect négatif : ose dire les aspectsnégatifs de la fidélité.
On note que son discours est très sûr, très percutant, il ne respecte pas les bienséances. Son style est également très élégant = il maîtrise l’art du beau parler malgré la brutalité. Il a une intelligence vive, il maîtrise son discours.
1er mot : interjection : Quoi ? = colère, indignation, devant les reproches de Sganarelle.
Questions oratoires : expression de sacolère.
=assez complexe dans la syntaxe = 3 subordonnées conjonctives
se lier à aimer quelqu’un pour toujours = présenté comme « renoncer au monde », « n’avoir plus d’yeux …» = une perte de liberté
Don Juan a manipulé la pensée de Sganarelle, en mettant le doigt sur des éléments que Sganarelle n’avait pas pensé. Le langage de la mort pour parler de la fidélité : mariage = prison mortelleSemble être comme un renfermement
« on », « nous », « nos » = généralise sa position
Comme si il était le porte parole de tous les hommes. Habileté de Dom Juan dans la façon de s’exprimer = une façon de rabaisser Sganarelle.
2ème phrase exclamative : émotion qu’il ressent en parlant. Dénonciation ironique. Ton ironique pour définir la fidélité : « La Belle chose », « faux honneur » = sorte deparadoxe, d’oxymore.
Traite l’honneur de faux = il ne croit en la notion d’honneur. Fidèle = on se vante. Il critique ceux qui sont fidèles par choix social. Ici, implicitement il dénigre ceux qui font ce choix d’être fidèle par conformisme, pour être dans la norme. Implicitement il est en train de dire que ces règles de fidélités imposées par la société rendent les gens malheureux.
Lafidélité = mort prématurée : « s’ensevelir », « être mort » = vocabulaire de la mort.
Cela montre qu’il va très loin dans la critique. Sa position est clairement définie = Libertin, puisque il défend la notion de liberté en amour. Dénonce les préjugés, les règles sociales qui empêchent l’ouverture sur le monde, qui empêchent les gens d’être heureux. Il va exprimer une pensée qui l’air d’une maxime : « laconstance n’est bonne que pour des ridicules ». être fidèle ↔ être ridicule (= on se moque de vous=pas intelligent= bête= qui n’aspirent pas le respect). Dévalorisation des gens fidèles. Pour Don Juan, les gens fidèles ne mérite pas le respect, on le voit à travers la double négation, « non, non ». Il va expliquer pourquoi :
Il sort un raisonnement à la limite du sophisme (un raisonnement...
tracking img