Lecture analytique emile zola nana(1880), fin du dernier chapitre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (263 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Il écrit entre 1871 et 1893 sa vaste fresque Les Rougon-Macquart, qui, poursuivant d'une certaine
manière la Comédie Humaine de Balzac, s'efforce dereconstituer la société du Second Empire
(1851-1870). Il est connu également pour ses engagements politiques, notamment lors de l'Affaire
Dreyfus (article « J'accuse »publié dans le journal L'Aurore le 13 janvier 1898).Zola fréquente
régulièrement Gustave Flaubert, Guy de Maupassant et les frères Goncourt, grands romanciersdu
Naturalisme
1
Tous estiment que Balzac est le précurseur du roman moderne. Zola lui-même a .
consacré un essai admiratif à Balzac dans un essai LesRomanciers Naturalistes et il considère
l'auteur de la Comédie humaine comme le génie du XIXème siècle.
Le roman Nana, publié en 1880, est le neuvième tome de lasérie des Rougo-Macquart, qui en
compte vingt. Nana, qui est la fille de Gervaise Coupeau, la Blanchisseuse de L'Assommoir, est une
jeune comédienne etcourtisane. Elle fréquente les hauts personnages du Second Empire,
notamment le Comte de Muffat, avec qui elle a une longue liaison. Alors qu'elle vient de rompreavec lui, pour mener une vie plus rangée, elle contracte la variole, une maladie défigurante. Elle
meurt dans une chambre du Grand-Hôtel, dans le quartier desGrands Boulevards, lors de la
déclaration de guerre de la France contre la Prusse de Bismarck ( 19 Juillet 1870), suscitant de forts
sentiments patriotiques etl'enthousiasme de la foule. Ce récit est visiblement inspiré de la mort de
Valérie Marneffe (ou Valérie Crevel) dans La Cousine Bette de Balzac (1842)
tracking img