Lecture analytique francais 1ere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 41 (10213 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Roman de Tristan et Iseut. |

* Extrait qui se situe au début du roman (chapitre II), avant la rencontre des deux amants.
* Tristan doit affronter le géant Morholt que personne n’ose défier.
* C’est l’occasion pour le héros de montrer sa vaillance et d’assurer sa position auprès de son oncle le roi Marc en affrontant le géant Irlandais venu réclamer à la Cornouailles, un tributannuel de jeunes gens et de jeunes filles.
Lecture du texte…

* Comment le héros mythique est-il mis en scène ?
* Dans une première partie nous verrons que ce héros a son origine dans la mythologie et que le texte s’inspire de matière de Bretagne, par ailleurs de part ses exploits. Et dans une seconde partie, nous verrons que ce personnage appartient à la tradition de chanson de gestes.I ] Les origines d’un héros mythique.
A) Les influences mythologiques.

Thésée et le Minautore.
* Le fait de combattre un monstre.
* Comme Morholt, le monstre demandait tous les 7ans, un tribut de garçons et de filles.
* Mauvaise couleur de la voile hissée au retour du héros.

B) La matière de Bretagne.

Références aux romans de chevalerie.
* Champs lexical del’armement.
* Le terme «  preux » est aussi employé.
* La Cornouailles est aussi le lieu du mythe de la Table Ronde, par souci égalitaire.
* Le registre est merveilleux.
* Héros éthique : toutes les qualités, «  fort » « jeune » « courageux » , qualités mises en avant à travers les hyperboles. « Si retentissant qu’on n’eut pas ouï Dieu tonner. »

Transition…

II ] La chanson degestes.

Def : Il s’agit d’une hypopée légendaire mettant en scène des exploits guerriers de roi ou de chevaliers. «  Geste » : action d’éclats qui est née au XI siècle.

* Combat de Tristan qui est accentué.
* Non description : « Nul ne vit l’âpre bataille. »
* Lutte jusqu'à la mort : «  L’un de nous reviendra seul vivant d’ici. » « un cri furieux »
* Détail sanglant : « épéeébréchée », « un fragment »
* Doué d’une force extraordinaire, capable d’endurer toutes formes de souffrances physiques et morales.
* Héros épique : représentatif de la chanson de gestes car il est fidèle à son roi.
* Tristan mis en valeur par la réaction de la foule qui l’entoure : « grandes émotions collectives » « Les mères à genoux baisaient ses chaussures de fer » «  les enfantsdélivraient… »

Tout contribue à rendre hommage à Tristan.
L’épée est le symbole et la puissance de sa bravoure.

Conclusion :
Dans cet extrait, le personnage de Tristan a ses origines dans les légendes de la mythologie et ce texte s’inscrit dans la matière de Bretagne, et il est mis en scène grâce à sa bravoure et son courage, tel qu’un héros épique.

Honoré de Balzac, La maison Nucingen. (1838)|

* Rastignac est l’amant de Delphine (femme d’un banquier)
* Extrait qui se situe dans un cabaret parisien.
* Un homme surprend la conversation de 4 journalistes et dont Bixiou, devenu selon le narrateur un misanthrope bouffon.
* Bixiou relate l’étonnante réussite de Rastignac dans le roman du « Père Goriot ».
* Rastignac rompe avec Delphine mais continue de travailler avecelle dans des affaires frauduleuses.

Lecture du texte…

Comment l’auteur s’y prend t-il pour brosser ces portraits ?

Dans une première partie nous verrons que ce texte permet à Balzac d’exposer sa vision du monde sur les affaires et les finances : toute fortune s’érige de façon malhonnête. Et nous verrons aussi que c’est l’occasion de dresser des portraits représentatifs du fonctionnementde la société. Rastignac devient le symbole de l’arriviste. (Personnage type, porteurs de défauts.)

I ] Le financier et l’ambitieux.

A) Le financier : Le Baron Nucinguen.
* Il est prêt à tout pour faire du profit car pour lui, seul l’argent à profusion compte. «  L’argent n’est qu’une puissance. » « l’argent n’est qu’un moyen pour acquérir le pouvoir. »
* Cet homme va...
tracking img