Lecture analytique le jeu de l'amour, i, 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1588 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique
Le Jeu de l’Amour et du hasard, Marivaux (1730)
Acte I, scène 1 « Mais voilà une pensée bien hétéroclite ! »

Introduction 
Présentation : Le Jeu de l’Amour et du hasard fut représentée pour la première fois le 23 janvier 1730 à l’Hôtel de Bourgogne par les comédiens italiens. Elle connut aussitôt un immense succès. C’est la 16e pièce de Marivaux qui reprend làquelques thèmes, déjà mis en scène, qui lui sont chers : le conflit entre l’amour et l’amour-propre, le déguisement et le masque. Le Jeu de l’Amour et du hasard est une pièce construite sur un stratagème que connaissant 3 protagonistes (les 2 pères et Mario) et les spectateurs. Cette situation de décalage fait des spectateurs les complices et les témoins d’une intrigue mise au point par ceux qui enseront les victimes.
Situation : L’extrait donné ici ne représente pas ici la totalité de la scène d’exposition du Jeu de l’Amour et du hasard. Il manque en effet les premières répliques qui suggèrent un entretien déjà engagé entre Lisette et Silvia, portant sur le problème du mariage. Ces premières répliques font déjà apparaître chez la maîtresse et la suivante des points de vue différents, quise trouvent développés par la suite, dans le passage qui nous intéresse. Aux certitudes conformistes de l’une s’oppose l’inquiétude de l’autre et c’est la surprise de la suivante devant les idées pour le moins inattendues de sa maîtresse qui déclenche l’explication des craintes que ressent Silvia.
Lecture : Lisez l’extrait jusqu’à ce que l’examinateur vous arrête
Sujet : On voit se mettreen place les premières données de l’intrigue et le rôle de chacun des personnages mis en situation. Deux points de vue s’affrontent, qui sont celui de l’optimisme de Lisette et la réflexion inquiète de Silvia. Silvia s’enthousiasme pour l’apparence sans reproche du prétendant de sa maîtresse, tandis que Silvia fait valoir les distorsions possibles entre cette apparence souvent trompeuse et uneréalité bien différente.
Problématique : Comment concilier un statut et une apparence qui ne vont pas ensemble ?
Annonce de plan : La lecture analytique du texte pourra s’attacher à analyser ce qui se révèle à la 1ere lecture : l’importance du rôle de Lisette comme « révélateur » d’un conformisme dont Silvia se méfie. On pourra alors s’interroger sur la fonction des trois portraits brosséspar la jeune fille.

Développement
I. Le rôle de Lisette
Les répliques de Lisette sont, de manière générale, plus brèves que celles de Silivia, mais elles se révèlent plus efficaces. Elles ont pour fonction de conduire Silvia à s’expliquer et à justifier un point de vue inattendu. Elles servent également à ponctuer et relancer le long discours de Silvia sur l’apparence et laréalité.

A. L’expression de la surprise et du conformisme
La surprise de Lisette vient de l’attitude et des propos inattendus de Silvia. Elle développe alors un point de vue à court terme et conformiste qui fait réagir Silvia.
La surprise caractérise sa première réplique et se marque par une exclamation (« Quoi ! ») suivie d’une interrogation qui traduit un étonnement : c’est, en effet,une curieuse idée que de récuser le prétendu choisi par son père (l. 1). Le conformisme se révèle dans un jeu de formulations qui souligne l’acceptation des « on dit » (« on dit

que votre futur […] », l. 5) et la sensibilité à tout ce qui révèle de l’apparence et de l’image du prétendant idéal (« bien fait », « de bonne mine », « esprit », « caractère », l. 5-10 ; « sociale », « spirituel »).L’utilisation de formules assez proches de proverbes marque aussi une manière stéréotypée d’apprécier la situation (« l’utile et l’agréable, tout s’y trouve », l. 19).

B. Des interruptions insolites
Dans la deuxième partie de la scène, lorsque Silvia développe son argumentation sur la vérité et l’apparence, Lisette intervient trois fois de manière très brève et les deux premières...
tracking img