Lecture analytique: le pont mirabeau, apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (846 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique 1 : Le Pont Mirabeau

Contextualisation

Le Pont Mirabeau parait en 1912 dans les Soirées de Paris, un journal poétique, un an avant Alcools. Le pont Mirabeau est un endroit oùil avait l’habitude d’aller avec Marie Laurencin. Il a écrit le poème après sa rupture avec Marie Laurencin.

I. Thématiques : Amour et fuite du temps
A. L’amour (strophes 1 & 4)

C’est lethème qui domine.
Il y a un effet miroir entre les strophes 1 et 4 : même phrase initiale et finale. Au début l’amour est affirmé, à la fin « ni temps passé / Ni les amours reviennent ».
Souvienne,revienne : racine commune
 « Faut-il qu’il m’en souvienne » n’est pas une formulation ordinaire, c’est une forme impersonnelle qui donne une impression de fatalité.
Dans le vers « La joie venaittoujours après la peine », « toujours » implique la permanence.
Dans la phrase on a la joie puis la peine qui reste alors que chronologiquement la peine est avant la joie.
On a l’impression qu’àtravers l’expression de l’amour tout va de travers.
A la fin du poème on n’est plus dans le souvenir, on est dans le désespoir total, dans la nostalgie (nost=retour, algie=douleur).

B. La fuite dutemps (strophes 2 & 3)

Apollinaire va traiter de la brièveté de la vie.
Il va pousser très loin ce thème en l’associant avec le thème de l’eau.
Théorie Héraclitéenne : « Tout coule et on ne sebaigne pas deux fois dans le même fleuve. »
« Les mains dans les mains restons face à face »
« mains dans les mains » : lien très fort, il cherche à fixer son amour, à le retenir.
« face à face » :opposition, l’amour engendre des oppositions.
« restons » est central, il uni les deux personnes de manière permanente.
Les bras représentent le pont et l’eau semble passer entre eux.
« lente »et « violente » diérèse (on dissocie 2 sons vocalique) « violente » grince.
Nous avons deux vers holorimes et on peut considérer qu’il s’agit d’une écholalie (répétition machinale d’un même mot)....
tracking img