Lecture analytique , le pont mirabeau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (836 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
.
Le pont Mirabeau, Alcools, 1913

Le pont Mirabeau a été publié en 1912 dans une revue : les soirées de paris. Il est inspiré par Marie Laurencin, une femme artiste peintre. Apollinaire a eu uneliaison avec Marie Laurencin qui a duré 5ans de 1907 à 1912. Il était très amoureux de cette femme qui a fini par le quitter à cause de son caractère très difficile. A cette époque, Apollinairehabitait dans le XVIème arrondissement, le quartier à Auteuil et il avait en face le Pont Mirabeau. C'est une pont qu'il a souvent empreinté le soir en rentrant chez lui en compagnie de Marie , doncl'image de ce pont est naturellement associée aux souvenirs du poète : le pont a une valeur symbolique à travers l'expression du lyrisme mélancolique ou le caractère élégiaque.
La musicalité du texte seranotre seconde approche. C'est un poème d'amour mais il peut être considéré comme une élégie. C'est un genre qui existe depuis l'antiquité en grec, il signifie " plainte ". Il est légé, avec des versfluides et comporte 4refrains. Sa tonalité est la tendresse, de la mélancolie, de la nostalgie. Dans le recueil Alcools, plusieurs poèmes ont le caractère élégiaque. Dans ce poème, on retrouve deux desthèmes les plus fréquents de l'élégie : le temps qui passe ( la fuite du temps ) et le souvenir des amours mortes. Un troisième thème celui de la permanence de l'être.

Le pont Mirabeau comporte 3interprétations différentes :
- celle de Léo Ferré rappelle la chanson populaire du début du XXème que l'on étudiait dans les quartiers Parisiens. Une interprétation proche de La Ballade, un rythmeplus classique qui incite à la danse, une sorte de ronde qui rappelle le cycle giratoire du temps. Respecte en général le rythme du texte poétique mais fait un découpage intéressant avec une pause etune sorte d'enjambement.
- celle de Serge Reggiani traduit la mélancolie la solitude profonde du poète ou de l'être avec pour accompagnement le piano qui s'exprime, qui résonne comme une
Traduit...
tracking img