Lecture analytique les obsèques de la lionne

Lecture Analytique n°1
Les Obsèques de la Lionne
Problématique : Quelles formes argumentatives pour aborder la question de l’Homme ?

Axe I – La Fontaine a rédigé une fable qui est un récitcourt en vers
1-Un récit de fiction
* Les personnages :
Le récit va séduire le lecteur avec une allégorie des personnages, c’est un récit allégorique.
Allégorie : Représentation matérielled’une idée.
On établie alors des correspondances entre les animaux et les humains :

« La femme du Lion » v.1 = La Reine
« Les Lions » v.14 = La Cour
« Peuple Caméléon, peuple singe » v.21 = LePeuple (Amalgame)
« Le Cerf » v.25 = Celui qui ose
« Le Roi Lion » v.31 = Le Roi
« Loups » v.36 = Les Gardes du Roi

Les comportements des animaux peuvent nous faire prendre conscience desrelations entre
les Hommes.
Les animaux sont personnifiés :
-Parole : « Le Cerf reprit alors : Sire… » Discours directe
« Soutint qu’il l’avait du rire » Discours indirecte
-Pensée :l’imagination du Cerf à la fin du texte
-Sentiments : « les pleurs », « les afflictions »…
-Majuscules (Lionne, Lion, Cerf,…) : elles nous renvoi aux Prénoms, à l’identité
-Hiérarchie,organisation sociale : « Venez Loups, vengez la Reine » v.36
-Vocabulaire de l’humain : « la femme du Lion » v.1
* Trame Narrative :
Il y a des rebondissements pour relancer le texte, la dynamiquedu texte attise la curiosité du lecteur : «Le Cerf ne pleura point » alors que les autres sont en harmonie, Le Cerf ne meurt pas grâce à la ruse « v.39 à 51 ».
Il y a des verbes d’actions :« Aussitôt chacun accourut » mouvement et action ponctuelle
« A peine on eut ouï la chose, qu’on se mit à crier » Spontanéité des
Courtisans, la succession d’actions dynamise le récit.
Le narrateurprend en charge le récit, il est extérieur : « il » 3ème personne. « On entendit » le narrateur vit la situation comme une expérience personnelle. «On dirait que.. » implication du narrateur,...
tracking img