Lecture analytique scène 10 marivaux l'ile des esclaves

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 février 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé L’île des esclaves de Marivaux Scène 10
Vers 1 à 53

Marivaux observe attentivement les réalités de la vie. Il écrit des romans mais surtout des pièces de théâtres'inscrivant dans les traditions de la Commedia dell’arte. Il est séduit par le comique mais rejette le classicisme. L'Ile des esclaves, sa première comédie sociale, n'échappe pas à cette règle. Ledramaturge met en scène une situation cocasse et inattendue : celle de maîtres et de serviteurs qui sont jetés par une tempête sur une île peuplée d'anciens esclaves. La scène 10 regroupe tous les personnagessauf Trivelin. Elle constitue le véritable dénouement de la pièce puisque chacun reprend son rôle initial.
Dans quelles mesures la tirade de Cléanthis montre son refus de retour à la situationinitiale ?
Dans un premier temps, nous verrons un pardon à la manière d’Arlequin : vers un dénouement humain puis Cléanthis ou la violence d’une femme offensée : un pardon polémique etpathétique.

1/ Un pardon à la manière d’Arlequin : vers un dénouement humain

A/ L’évolution des personnages due aux changements de rôle

En entrant sur scène,Cléanthis remarque le changement d’habits entre Arlequin et Iphicrate. Elle s’en inquiète auprès d’Arlequin. On le remarque par l’accumulation de phrases interrogatives à la ligne 3 et 4 « Qu’est ce quecela signifie, seigneur Iphicrate ? Pourquoi avez-vous repris votre habit ? » . De plus, l’assonance en [I] dans ces deux questions montre la surprise de Cléanthis. Ainsi le symbole du costume évoquele changement de rôle. Iphicrate retrouve sa place de maitre tandis qu’arlequin se retrouve valet. Il est donc à nouveau soumis et cela se ressent dans le ton et les attitudes imposés par lesdidascalies «  tendrement » (l.5) et « Il embrasse les genoux de son maitre » (l.7). De plus, ces didascalies sont hyperboliques pour bien montrer le changement de mains du pouvoir. Ainsi, par ces...