Lecure analytique education sentimentale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1062 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’éducation sentimentale
G. Flaubert

Introduction
L’éducation sentimental est publié en 1869, ( il a mis un certain temps à l’écrire car il y a deux versions ), et retrace le parcours de Fréderic Moreau et de sa grande passion qui reste platonique pour Mme Arnoux. C’est un roman pessimiste qui évoque surtout les échecs du jeune homme qui peut être comparé à une autre héroïne de Flaubert :Mme Bovary. Il rêve sa vie mais ne la réalise pas. Il ne prend pas part à l’action et est de ce fait un anti-héro. L’extrait que nous nous proposons d’étudier évoque ici l’une de ses conquêtes amoureuse avec en toile de fond la révolution de 1848. Fréderic déçu de l’absence de Mme Arnoux, se console avec Rosanette. Les deux jeunes observent le début de la révolution.
En quoi se passageprésente-t-il un double échec. C’est ainsi qu’on peut dire que la figure de l’antihéros est tracé dans ce texte et qu’elle est liée à une révolution raté

I. Fréderic un anti-héro
La toile de fond est la révolution de 1848 et on aurait pu s’attendre à ce que fred prenne position dans la ville insurgée, or il n’en est rien. Fred est passif, et il semble tout raté, sa vie et ses amours.
1. L’indifférencede Fréderic
- Obsédé par sa vengeance sentimental : il observe la révolution de loin : champs lexical du regard
- Fred est donc spectateur, il n’est pas touché par ce qui arrive. Il ne se sent pas impliqué, c’est un paresseux, il est impassible comme le prouve la phrase « on casse qq bourgeois […] tranquillement » l.25
- Le proverbe qui suit au présent de vérité général semble s’adresserdirectement à lui. Il est «détachés des autres »
- Enfin il prend la révolution à la légère en usant d’un jeux de mots et d’un humour déplacé l.5 ( mode = qq d’éphémère, superficiel, inutile comme il a décidé de ne pas agir, il considère ce qui se passe sous ses yeux comme un phénomène sans importance).
2. Fréderic et ses amours
- Mme Arnoux est absente il pourrait s’inquiéter
- Il se console avecRosanette qui est très facile à séduire
- Il conduit Rosanette là ou il devait emmener Mme Arnoux, il se trouve même méchant et vil, l.25 « par un raffinement de haine ». De plus il semble obéir aux caprices de Rosanette, on note aussi un jugement dépréciatif du narrateur ( et donc du personnage qui qualifie son amour passionné par un terme péjoratif : « un logement préparé pour l’autre »
-Sanglotait : sa faiblesse se poursuit, il est aussi incapable de protéger Rosanette « claquait des dents »
3. Fréderic et les autres
- Pour Flaubert, il n’y a pas de place dans la société pour l’individu, ce sont les masses qui font l’histoire, comme on le voit l.9. De plus, le pronom indéfini « on » indique l’impersonnel et ici indique l’éloignement de Fred par rapport à la masse. Fred ne fait queregarder la révolution, il ne veut pas agir, il est le contraire du héro traditionnel et échoue à se réaliser. Cet échec est aussi celui de la révolution.
II. Une révolution raté

1. Une ambiance de fête
Tout d’abord, Fred choisit une activité de loisir : « il l’emmena dîner ». Ce qui prouve que le peuple n’est pas du tout acquis à la révolution. De surcroit, on note des mots qui s’apparententà la fête : « lanternes », « guirlandes » etc. Le peuple s’extériorise, enthousiasme, joie, ce qui est contraire à l’atmosphère d’une révolution. En outre, on note que c’est extrêmement lumineux : « une clarté comme en plein jour ». Enfin contrairement au registre épique ou les actions sont ordonnées, ici la révolution est totalement incohérente et donne l’image du K.O comme on le voit grâce àl’expression « fourmillements confus »
2. Un épisode dérisoire

Le narrateur refuse de créditer l'Histoire de ses privilèges traditionnels : l'insurrection devient donc un épisode dérisoire de l'absurde comédie humaine. L'événement historique est donc lié au pessimisme et à la déception de Flaubert : Frédéric n'y comprend rien et le jeu sur sa focalisation nous conduit à désensibiliser...
tracking img