Leon de smet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie :

Fils d’un photographe, dramaturge et peintre décorateur Léon de Smet est né à Gand à 1881. Il poursuit des études à l’Académie des Beaux-Arts de Gand , son professeur etant JosephDelvin.
En 1893, il travaille dans un atelier avec Robert Aerens, Frits Van Den Berghe et Albert Servaes. En 1906, il vit d’abord à Deurle puis s’installe à Laethem-Saint-Martin. Il y demeure jusqu’en1913. Il retrouve à Laethem son frère Gustave, Maurice Sys, Constant Permeke et Frits Van Den Berghe. C’est le lien avec Sys qui est le plus fort car ils continueront à défendre l’impressionnisme. Ilse lie aussi avec le galeriste Paul-Gustave Van Hecke.
En 1915, lors de la Première Guerre Mondiale, il fuit à Londres. Il rencontre alors Joseph Conrad, John Galsworthy, George Bernard Shaw, desecrivains ou encore Frank Brangwyn , un peintre. Mais en 1917, il est appelé sur le front. Il arrive à s’en sortir en peignant le portait de ses supérieurs. Après la guerre, il retourne à Londres quireste une force d’attraction sur lui. Pourtant, il se fixe totalement en Belgique en 1925. En 1932, il devient très actif dans le groupe « Vlanderen » qui soutient l’art belge contemporain. Dans ce groupese trouvent son frère Gustave, Hubert Malfait, Constant Permeke, Friets Van Den Berghe,… À cette époque, il travaille sur de nombreux portraits de ténors.
Léon De Smet meurt en 1966 lors d’uneexposition au Musée de Deinze.

Tableau :

De « zonnige bos » est une œuvre assez typique du peintre.
Il s’agit d’une peinture représentant un paysage de Laethem-Saint-Martin , plus précisement ici unarbre dans une clairière. Il vit dans une génération qui avait un fort intérêt pour les peintures paysagères , Laethem représentant cette fuite de la ville vers des environnements plus ruraux et pluscalmes. On sent l’importance de la nature dans cette peinture.

C’une œuvre pointilliste. Le pointillisme (appelé aussi divisionnisme ou néo-impressionnisme) est une branche de l’impressionnisme...
tracking img