Leow

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5494 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le désir (L; ES; S)
La Peau de chagrin : livre de Balzac où il est raconté qu’au protagoniste est donnée une peau magique : elle exauce ses désirs mais, à chaque désir exaucé, elle rétrécit, symbolisant la mort qui approche.
Le désir travaille-t-il contre nous ?
L’Homme est-il détruit par ses désirs ? (certains désirs n’entament pas la peau ; d’autres si)
 
 1) Qu’est-ce que le désirpar rapport au besoin ?
(Le désir comme preuve que l’homme est beaucoup plus complexe que l’animal)
Le besoin, c’est la traduction d’un manque.
On est dans le registre physiologique.
 Le manque est ressenti comme « à combler ». Il y a une tension (du corps) qui peut aller de l’inconfort jusqu’à la douleur. On est poussé à sortir de cet état (besoin) pour en  atteindre un autre(satisfaction).
            Le désir est-il tout simplement la description du mouvement  qui nous conduit du besoin à la satisfaction ? (la représentation que nous nous faisons du manque et qui nous fait prendre la satisfaction pour but).Dans ce cas, on tient qu’il n’y a pas de différence radicale entre Besoin et Désir.
 
Or, c’est l’inverse qui sera notre thèse :
Le désir n’est pas le besoin (Nature /Culture)
Il y a une grande objectivité du besoin (ex : faim, mesurable en déficit de calories) alors que le désir n’est jamais objectif (envie de cuisses de grenouilles comme ma grand-mère sait les faire).
Le besoin est étroitement basé sur le corps alors que le désir repose sur toute une élaboration psychique : partant, le besoin est limité (si j’outrepasse le point de satiété, je rentre dansl’inconfort de la nausée) alors que le désir, déconnecté du corps, est illimité.
 
La conséquence est qu’en principe, le besoin est facile à satisfaire (sauf pénurie : disons : facile à circonscrire) alors que le désir débouche souvent sur l’insatisfaction (ex: mon désir d’être aimé n’est jamais rassasié). Le désir  nous fait rentrer dans une sorte de fuite en avant (escalade). C’est cedanger qui explique que Rousseau accepte le besoin comme bon et sain et naturel (frugalité de l’état de nature) mais déplore l’entrée en société qui change le besoin en désir et fait de l’homme un être engagé dans une rivalité néfaste avec son semblable (faculté de comparer  →    envie)
Le besoin est naturel (borné par le corps) alors que le désir est élaboré.
Eric Weil dit que l’homme possède à lafois des besoins et « des désirs, c’est-à-dire des besoins qu’il a formé lui-même ».
Cas particulier : le tabagisme (et toutes les addictions) : le phénomène de la dépendance nous montre qu’un désir (= artificiel) créé un besoin. C’est donc un besoin artificiel.
 
            Colle : entre besoin et désir, où mettez-vous la PULSION ? La pulsion occupe la place du besoin (involontaire,universelle). Il est d’usage de distinguer  deux sortes de pulsions : une qui concerne l’individu : la pulsion d’autoconservation (faim, soif) ; l’autre qui concerne l’éspèce : pulsion sexuelle (libido). Cependant, déjà la pulsion est pleinement humaine : elle n’a rien d’automatique. En effet, elle peut choisir (dévier) l’objet de sa satisfaction et elle peut aussi dériver la pulsion quant au but(sublimation de l’énergie sexuelle).Elle n’a donc rien de la rigidité de l’instinct animal.
 
Attention : Ne pas en conclure que la satisfaction du besoin est nécessaire alors que celle du désir est superflue : la psychanalyse explique que l’homme est un être de désir : même si l’objet du désir peut être n’importe quoi (manipulation mercantile du désir : publicité) l’homme non seulement ne peut pasne pas désirer mais certains de ses désirs (désir de reconnaissance) ne peuvent pas être frustrés sans que cela entrave le développement normal de l’individu.
Peut-être faut-il admettre que la fonction est essentielle/ les objets sont optionnels.
Dans le besoin, il n’y a pas de choix de l’objet : le besoin d’eau n’est pas transposable sur le whisky, ... n’en déplaise au Capitaine Haddock....
tracking img