Les abus corpus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ine Kombouaré n'a pas boudé son plaisir mercredi soir après le nul (1-1) contre le Karpaty Lviv en Ukraine qui assure au Paris-SG la première place de sa poule et un tirage a priorifavorable pour les 16es de finale de la Ligue Europa, au printemps prochain. Même si l'entraîneur parisien a reconnu que «Lviv a gagné ce match "aux points" car ils ont eu plusd'occasions», il a surtout mis en avant «un plaisir immense et une fierté».

«On sort invaincu de ce groupe, ce qui prouve qu'on possède un niveau très élevé, a developpé le coachkanak devant L'Equipe. On peut aujourd'hui rivaliser avec les meilleures équipes. Maintenant, il faudra répéter ce genre de performances en 16es de finale. À travers son parcourseuropéen, le groupe a pris conscience de son potentiel. J'espère qu'on sera capable d'aller au bout (...) Ce qui est sûr, c'est qu'on possède aujourd'hui une énorme confiance en nous. On sesent capable de réaliser de grandes choses... »
Luyindula : «il était impossible de se parler»

Le Parisien a recueilli le témoignage de Peguy Luyindula, le buteur parisien.Associé à Erding en attaque, il avoue avoir beaucoup souffert du froid. Le thermomètre affichait -7° mais la température ressentie au niveau de la pelouse de l'Ukrayinion Stadium de Lvivétait plutôt de -11°. Aglagla.

«C'était très compliqué de jouer ce match. Contrairement à ce qu'on aurait pu penser au départ, le terrain n'était pas trop gelé. Mais c'est tout lereste qui a posé problème. Les particules de neige étaient insupportables. Elles se posaient sur le ballon et lui faisaient prendre de la vitesse. Et il était impossible de separler. Dès qu'on ouvrait la bouche, nous avions de l'air glacé dans la gorge qui nous comprimait la poitrine. En fait, je dirais que nous avons été victimes d'un froid très agressif.»
tracking img