Les accidents de travail au maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2035 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Ibn Tofail Faculté des sciences Kenitra Formation continue : « Ecotourisme, Gestion du Patrimoine et Développement local » Année universitaire : 2009 – 2010

Rapport relatif à l’excursion du 6 juin 2010 Région Kénitra-Gharb Ghrarda Ouazzane Chefchaoune

I. Vue général sur la région II. Problème environnementaux III. Gisement du sel IV. La Kasbah de Chefchaouen
Les facteurs dedégradation Tableau de distribution des pathologies

Par
xxxxxx

Sous l’encadrement du : Professeur xxxxxxxxx

Fiche technique de l’excursion
- Voyage d’un jour. - Date : Le samedi 6 juin 2010 - Le départ : la gare principal de Kenitra à 8 :30 du matin. - Le retour : à 11 :30 du soir. - transport assuré par l'autocar de la faculté des sciences. - Les participants : Les étudiants de DEUSS enécotourisme gestion du patrimoine et développement.

2

I-

Vue général sur la région

La région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen se situe dans la partie NordOuest du Royaume. Elle s’étend sur environ 8.805 km², soit près de 1,23% de la superficie du Maroc. Sa population, estimée à 1.625.082 (6,2% de la population nationale) se distribue, selon le dernier découpage administratif, à travers deuxprovinces (Kénitra et Sidi Kacem), comprenant 12 municipalités, 61 communes rurales et une communauté urbaine. S’agissant du milieu naturel, on constate que la région se caractérise par un climat méditerranéen tempéré. Les précipitations annuelles moyennes sont de 600 mm dans les zones côtières et montagneuses, et diminuent à mesure qu’on se dirige vers le Sud-Est, où elles ne dépassent guère 450mm. Les températures sont tempérées par le voisinage maritime et varient de 13° pendant l’hiver à 26° pendant l’été.Durant les périodes du chergui, on enregistre néanmoins des valeurs proches de 50°. La région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen dispose de ressources hydriques considérables, estimées à 6,75 milliards de m3, dont la partie réservée à l’irrigation est de 3,5 milliards de m3. Les eaux desurface sont constituées par le Sebou et ses affluents (Beht, Ouergha, Rdom, Fouarat, Oued Tiflet ). Les ressources des nappes phréatiques sont évaluées à 900 Millions de m3; elles sont accessibles à des profondeurs se situant entre 5 et 30m. Ces eaux se caractérisent par leur bonne qualité, à l’exception de celles des zones de Mograne et Sidi Allal Tazi, affectées par la salinité. Les forêts de larégion s’étalent sur 125.000 ha ; les essences dominantes sont formées par le chêne liège et l’eucalyptus, représentant 1,4% par rapport au niveau national. Les travaux de reboisement régional, participent à hauteur de 8%, de la superficie nationale replantée annuellement (1900ha en 1996). Dans ce contexte forestier, on dénombre des réserves naturelles et biologiques importantes comme le lac de SidiBoughaba, la Maâmora, Merja Zarga, qui doivent être conservées contre des risques de pollution les menaçant. Au titre du milieu humain, on relève que la population régionale, et selon les déductions des recensements de 1982 et 1994, augmente de
3

33.000 personnes, en moyenne et par an. La densité de population atteint 185 hab/km², particulièrement élevée, comparée à la moyenne nationale quiest actuellement de 38 hab/km². La proportion de la population d’âge actif (15-59 ans) dépasse 50% de l’ensemble des habitants de la région ; celle 262 concernant les jeunes de moins de 15 ans, représente 40%. Le taux d’analphabétisme parmi les personnes âgées de plus de 10 ans, se chiffre à 58%. En milieu rural, il s’élève à 73% pour les deux sexes réunis, et culmine à 90% au sein des femmesrurales. Parallèlement, les taux de scolarisation des enfants du groupe d’âge 8-13 ans, sont respectivement pour les milieux urbain et rural, de 83% et 39%. Pour l’année 1998, les données disponibles montrent que la population de la région est estimée à 1.744.000 habitants dont 700.000 urbains (40,1%) et 1.044.000 ruraux (59,9%) . au niveau provincial, la population de la province de Kénitra...
tracking img