Les accords de bretton woods

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1253 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise du dollar des années 1971-1973 (résumé) La fin des années 1960 et le début des années 70 est marquée par différentes crises économiques et pétrolières qui causent une situation nouvelle pour les pays. Tout d’abord, la crise monétaire, qui arrive en 69, déstabilise le système de Bretton Woods institué suite à la deuxième guerre mondiale dans «le but de créer une coopération monétaireinternationale, de faciliter l’expansion et l’accroissement harmonieux du commerce international, promouvoir la stabilité des changes». De nombreuses réunions ont eu lieu et quelques décisions, comme les accords de Washington et les accords de Bâle, ont été prises mais cela n’a pas permis de sauver le système. Le monde entre donc, en 1973, dans une nouvelle aire économique marquée par un systèmemonétaire plus flexible et plus large.
Les accords de Bretton Woods
La crise monétaire de 1971 à 1973 correspond à la fin des accords de Bretton Woods (BW) qui sont instaurés après la deuxième guerre mondiale, en 1944, à New Hampshire.
L’objet de cette conférence était la reconstruction de l’Europe d’après-guerre et divers problèmes monétaires. En vue de coordonner les politiques monétaires dereconstruction et de développements économiques, deux institutions sont crées : le Fond monétaire international (FMI), organe de consultation pour toutes sortes de questions monétaire comme par exemple, la convertibilité des monnaies ou le système des réserves, et la banque mondiale.
Les buts économiques et politiques des accords de Bretton Woods sont la croissance équivoque du commercemondial, le plein emploi et la stabilité des taux de change. Les deux premiers buts sont donc des buts de politique interne. Ce n’est qu’en cas de déséquilibre extérieur que les buts internes se mettent à l’arrière plan.
Un autre aspect important de ces accords, c’est le standard des réserves qui correspond au standard d’or comme il existait jusqu’à la crise économique de 1929.
La crise monétairePour comprendre la crise monétaire qui a ébranlé les pays en 1971- 1973, nous devons faire un petit retour en arrière.
Dès le milieu des années soixante, on assiste à une augmentation du déficit de la balance des paiements américains causée principalement par les dépenses de la guerre au Vietnam ce qui entraîne des inquiétudes chez les possesseurs de dollars qui les ont rapidement convertisen or (convertibilité possible grâce aux accords de Bretton Woods).
En 1971, et pour la première fois depuis 1890, on assiste à l’apparition d’un déficit de la balance commerciale et à une aggravation de la balance des paiements. A ces difficultés s’ajoutent une inflation et l’octroi de hauts salaires qui ont eu pour conséquence, dès le printemps 1971, un mouvement de vente de dollars.
Le 10mai, la République fédérale allemande cesse d’acheter des dollars, le mark commence à flotter à la hausse et la valeur du dollar diminue. Cela provoque une inquiétude aux Etats-Unis et «on vit clairement que le dollar tire toute sa force de la règle fondamentale des changes fixes sous étalon-dollar, c’est-à-dire de l’obligation faite aux banques centrales de racheter à prix fixe les dollars quileur sont offerts, et ceux-ci en quantités illimitées». Suite à cela, le taux de change du dollar chute ce qui force le président Nixon à prendre, le 15 août 1971, une série de mesures radicales qui entraîne une nouvelle politique économique aux Etats-Unis aussi bien sur le plan intérieur que sur celui international. Sur le plan intérieur, diverses mesures sont prises pour diminuer l’inflation etle chômage : « octroi de crédits d’impôts au bénéfice des investisseurs, suppression des taxes sur l’automobile, accélération de la mise en œuvre de certains abattements en matière d’impôts sur le revenu, diminution de 4.7 milliards de dollars des dépenses fédérales, l’augmentation du traitement des fonctionnaires est suspendue, les prix et les salaires sont gelés pour 90 jours. Sur le plan...
tracking img