Les agences de notation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1663 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ECONOMIE - AAA, B+, A-, c'est du chinois pour vous? 20minutes.fr vous explique tout...
La Grèce, le Portugal et maintenant l'Espagne. Mardi et ce mercredi, la dégradation des notes des trois pays a fait plonger les bourses européennes et asiatiques. Mais au fait qui et comment attribue-t-on les notes aux pays? Explications avec Céline Antonin, économiste à l’OFCE.

Quelle est la fonction desStandard & Poor’s et autres Moody’s?

Les agences de notation donnent… des notes, de façon assez régulière. Quand il s’agit de pays, «elles évaluent le risque que ces pays fassent défaut de paiement, c’est-à-dire qu’ils ne payent pas aux investisseurs les intérêts sur leurs titres de dette, soit les obligations d’Etat,» a expliqué à 20minutes.fr Céline Antonin. Les agences attribuent ainsi unenote, de la plus haute (AAA) à la plus basse (D).  

Pour établir cette note, les agences utilisent plusieurs informations: «par exemple le niveau de la dette ou du déficit, mais aussi les annonces de tel ou tel gouvernement, ou alors des doutes, comme dans le cas de la Grèce sur le véritable montant de la dette», détaille Céline Antonin.  

Donc elles s’appuient sur des informations plus oumoins vérifiables ?

Oui et c’est pour cela qu’elles ont été critiquées, notamment à l’occasion de la crise des subprimes. Mais, comme le souligne Céline Antonin, «les agences de notation n’apportent pas souvent de nouvelles informations. Les risques sont souvent connus, même si les notes renforcent la défiance des investisseurs.»

Effet de la crise, les agences veulent également se prémunircontre les reproches, comme, dans le cas du Portugal, celui de n’avoir pas anticipé les difficultés financière du pays. 

Leur indépendance est-elle à remettre en cause?

D’une certaine façon oui, car ce sont les investisseurs qui financent les agences, en leur demandant des avis - rétribués - sur les produits financiers. Cependant, «les investisseurs ont besoin de transparence pour faire leursinvestissements, rappelle Céline Antonin. Et au niveau européen, en novembre dernier, des obligations ont été imposées aux agences pour plus de transparence.» 

Quelles sont les conséquences en cas de note dégradée?

Pas très bonnes. D’une part, les investisseurs peuvent délaisser la dette en question au profit d’autres titres. Ce qui va compliquer le placement des titres auprès desinvestisseurs. En ce qui concerne le pays, avec une prime de risque plus élevée, les taux d’intérêt de la dette augmentent automatiquement. Résultat, «c’est encore plus difficile pour le pays d’honorer sa dette, ce qui fait encore accroître le risque de défaut de paiement, ce qui augmente encore les taux d’intérêt, etc. C’est un cercle vicieux», explique Céline Antonin. 

Et pour la France? Y a-t-il unrisque que les agences continuent de dégrader les notes des pays européens?

Le risque existe pour la France mais reste assez faible. «Moody’s a déjà menacé de baisser la note de la France, en raison de sa dette, rappelle Céline Antonin. Mais la France est un des pays les plus sûrs. Les agences ne peuvent pas se mettre à se méfier de tout le monde et dégrader la note de tous les pays. Car de tousles produits financiers, les obligations d’Etat restent les plus sûres.»

Crise portugaise, agences de notation : les obligations résistent aux aléas

Le marché obligataire a fait preuve jeudi d'une remarquable résistance, alors que les mauvaises nouvelles se sont multipliées sur les pays les plus fragiles de la zone euro, Portugal en tête.
Crise politique portugaise, abaissement de la note dupays et dégradation de trente banques espagnoles, autant d'éléments qui auraient pu déstabiliser le marché de la dette et qui n'ont finalement pas eu l'effet escompté.
Les taux portugais sont les seuls à avoir souffert: ils montaient vers 18H00 (17H00 GMT) à 7,557% contre 7,515% la veille en clôture.
La démission mercredi soir du Premier ministre socialiste José Socrates a renforcé la...
tracking img