Les alpc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3198 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SEMINAIRE DE FORMATION DES ELUS RAPPORT GENERAL
La rencontre des 27 et 28 avril 2009, au Centre des Métiers de l’Electricité de Bingerville, a inauguré la mise en œuvre de l’implication des Elus dans la Campagne nationale d’information et de sensibilisation sur les dangers de la prolifération et de l’utilisation abusive des armes légères et de petit calibre (ALPC). Ladite Campagne, dontl’objectif principal est de contribuer à la consolidation du processus de paix et au rétablissement de la sécurité en Côte d’Ivoire, a été initiée par le Gouvernement ivoirien avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), du Programme de contrôle des armes légères de la CEDEAO (ECOSAP), du Royaume du Danemark et du Japon. La rencontre a réuni une quarantaine d’élus, dereprésentants d’institutions, de ministères techniques, de partis politiques et de la société civile en vue de préparer, sur la base d’une plate-forme, une formulation collective à même de déterminer les actions à mener pour atteindre les objectifs visés. Dans cet esprit, le présent séminaire, placé sous le thème : « Mécanismes contrôle et de lutte contre les armes légères et de petit calibre », parrainé parle Pr. Mamadou Koulibaly, Président de l’Assemblée Nationale et présidé par M. Jean-Claude Kouassi, Président de l’Assemblée des Districts et Départements de Côte d’Ivoire (ADDCI), s’est voulu un cadre : de renforcement des capacités des élus sur la problématique de la prolifération et la circulation illicite des ALPC, de réflexion sur l’harmonisation de la législation ivoirienne avec lesinstruments juridiques sous régionaux, régionaux et internationaux relatifs à la lutte contre les ALPC de réflexion sur la collaboration entre société civile et élus dans le cadre de la lutte contre les ALPC

-

-

1

Pour ce faire, le séminaire s’est proposé de : faire l’état de la législation ivoirienne sur les ALPC (forces et faiblesses) présenter la Convention de la CEDEAO présenter laproblématique de la circulation et l’utilisation abusives des ALPC en Côte d’ivoire. présenter la Campagne Nationale d’Information et de Sensibilisation sur les dangers de la prolifération et de l’utilisation abusive des armes légères et de petit calibre (ALPC).

Deux (02) temps forts ont marqué la 1ère journée : la cérémonie d’ouverture et les communications en plénières. Six personnalités se sontsuccédé à la tribune dans le cadre de la cérémonie d’ouverture qui a démarré à 10 h25 mn. La première, Monsieur GNABA Patrice, Directeur de cabinet, représentant le maire de Bingerville, a souhaité la bienvenue aux séminaristes et s’est réjoui du choix de sa commune pour abriter ledit séminaire. A sa suite, Madame Michèle PEPE, Présidente du RASALAO-CI, a salué les séminaristes et les partenaires audéveloppement, avant de situer le contexte de ce séminaire, qui selon elle, s’inscrit dans le cadre de la Campagne nationale d’information et de sensibilisation sur les dangers de la prolifération et de l’utilisation abusive des ALPC. Le Contrôleur-général Désiré ADJOUSSOU, Président de la Commission Nationale de lutte contre les ALPC (Comnat), troisième intervenant, a, quant à lui, exhorté lesséminaristes à une meilleure perception des dangers liés à la prolifération et à la circulation illicite des ALPC et à convaincre les populations, dont ils sont l’émanation, à s’en détourner. Le Directeur-Pays du PNUD, M. André CARVALHO, dans son intervention, s’est félicité de l’association de son institution au présent séminaire et a réaffirmé sa disponibilité à soutenir les Elus et legouvernement à sensibiliser, informer et former les populations civiles et les communautés, sur les dangers que constitue la circulation illicite des ALPC. Il a également noté que dans le contexte de sortie de crise, la problématique des ALPC constitue un défi majeur en ce qu’elles représentent une menace sérieuse pour la paix et la reconstruction post-conflit, si une action concertée n’est pas menée....
tracking img