Les animaux malades de la peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1381 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Objet d'étude: La question de l'homme du XVIe siècle à nos jours

Séquence n°1: Jean de la Fontaine,Fables.

Sommaire

-descriptif séquence
-lecture analytique
-biographie
-contexte
-fiche résumé
-devoirs

Texte 2: « Les animaux malades de la peste »

Plan du commentaire.

Introduction

Axe 1: Le thème de la justice
-le sentiment de pouvoir
-l'hypocrisie du sacrifice-l'injustice

Axe 2: Représentation des hommes par des animaux.
-la moquerie
-l'aspect critique de la vie du XVIIe siècle autorisé car elle est dite à travers des animaux.
-représentation des différents classes sociales.
-comparaison du lion avec le roi qui dirige le peuple

Axe 3: La morale
-la Fontaine dénonce l'injustice

Lecture analytique

Champs lexicales: religion, pouvoir etjustice.
Fonction du récit et du discours
Un auteur est celui qui signe et touche les sens
Le narrateur est celui qui raconte l'histoire
Rupture du récit par le dialogue
Le narrateur se fait discret, il pose une situation dramatique, il intervient pour évoquer la moralité.
Plusieurs animaux s'expriment
Structure et richesse du texte
il plante le décor et dramatise le récit pour amplifier,pour que le lecteur soit attentif à ce qu'il lit
plusieurs voix et plusieurs idées sont présentes avec un débat, des arguments et de l'authenticité=argumentatif et narratif, modélisateur

-narrateur
-dialogue
-narrateur
Ironie du narrateur, figure d'opposition

Alternance du récit et du discours
Situation dramatique=solution rapide et efficace
Dialogue,discours=polyphonique=confessionnal
Dynamisme au récit et rythme=mettre en adéquation le lecteur ce qui donne un coté authentique.
Octosyllabe et alexandrin= grande libertés
Fable=genre de l'apologue=didactique
(Enseignement et critique, argumenter et atteindre le lecteur).
Registres: ironique et tragique

Thème=

L’injustice--<critique<
x cour
x justice
x loi du plus fort
x religion?Genre=

Univers de la fable--<structure<dynamique<
anthropomorphisme--<animaux<Gérault
Rythme biblique
Poésie
Théâtralisme
Instruire et plaire--<apologue<

Discours:

Arguments
Le pouvoir des mots
x lion
x renard
La loi du plus fort
Mise en scène de la cour
objectif--<convaincre et persuader<

Jean de la Fontaine (1621-1695) est un poète français de lapériode classique qui a surtout marqué l'histoire par ses fables. Son œuvre fut très appréciée de la cour de Louis XIV. Nous allons étudier un extrait de son recueil de fables, livre VIII, publié en 1678. Nous analyserons tout d'abord le thème de la justice, puis la représentation des hommes par des animaux et enfin la morale.

La fable est un genre court et fictif qui jour del’anthropomorphisme, s'appuie sur un récit et s'accompagne d'une morale.
''Les animaux malades de la peste'' ouvre son recueil. Cette fable veut nous montré une société en proie face à son fléau donc il fait une critique de la société de son temps.

La fable est bien un genre poétique. La poésie joue un rôle, par le vers libre et la présence de l'alexandrin (alternance alexandrin/octosyllabes, non réguliers).Le rythme important est noté avec des ruptures et notamment des diérèses. La structuration du récit avec des rimes suivies, embrasées. C'est un texte distrayant avec une certaine vigueur par le jeu des rimes.
V.29) déstructuration.
Fable=espace de liberté dans un cadre.

La structure de la fable est riche et rigoureuse puisque le prologue assez long présente les ravages de la peste donc unclimat de crise dans la population.
Peste=ennemi des animaux
Procédés lexicaux (dramatique)=mal, terreur...
Répétition de ''mal''
il faut attendre le 4 éme vers pour entendre ‘peste''
Allégorie=rapport direct avec le ciel.
‘‘Puisqu’il faut l'appeler par son nom''.
Procédés stylistiques=allitération, la peste--< allégorie et personnification.
Lexique spirituelle don augmentation de...
tracking img