Les anormaux : paul michel foucault

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2709 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
-PAUL MICHEL FOUCAULT-
« Les anormaux »
➢ Présentation de l’auteur :
Le philosophe et psychologue Paul-Michel Foucault est né en 1926 à Poitiers, dans une famille de notables de province. Son père, Paul Foucault, est un chirurgien éminent qui a de grandes espérances de voir son fils le rejoindre dans cette profession ; mais c'est son frère Denys, de sept ans son cadet, quiépouse la profession du père, Michel, lui, étant très rapidement attiré par l'histoire.
Durant sa jeunesse, son éducation est un mélange de succès et de résultats médiocres, jusqu'à son entrée au collège Stanislas où bientôt il excelle. Après la guerre et l'occupation allemande, Foucault entre en khâgne (classe préparatoire littéraire) au lycée Henri-IV. Il échoue une première fois au concoursd'entrée à l'École normale supérieure. Il est finalement reçu en 1946.
La vie quotidienne de Foucault à l'École normale est difficile et mouvementée. Il souffre de dépression grave, marquée par deux tentatives de suicide, en 1948 et en 1950. Il est amené à voir un psychiatre, le Dr Gaillot, pendant une courte période. Il développe d'ailleurs à la même période une fascination pour la psychologie.Ainsi, en plus de sa licence en philosophie à la Sorbonne, il obtient en 1947 une licence en psychologie, dont la chaire venait tout juste d'être créée. Il participe alors très vite à la branche clinique de cette discipline où il est amené à côtoyer différentes personnalités, dont Ludwig Binswanger (psychiatre suisse intéressé par la psychanalyse puis par la phénoménologie)
En 1951, il est reçu àl'agrégation de philosophie, après avoir essuyé un échec l'année précédente.
De 1953 à 1954 il accepte un poste d'assistant à l'Université de Lille, où il enseigne la psychologie tout en occupant un poste de répétiteur à l'École normale supérieure.
Il lui devient rapidement apparent qu'il n'est pas intéressé par une carrière d'enseignant, et il entreprend alors un long exil hors de France. La mêmeannée, il accepte donc un poste à l'Université d'Uppsala en Suède en tant que conseiller culturel, position qui fut arrangée pour lui par Georges Dumézil ; celui-ci devint par la suite un ami et mentor.
C'est fin 1958 qu'il quitte la Suède pour Varsovie. Il y est chargé de la réouverture du Centre de civilisation française. En 1959, il finit par être inquiété par la police de Gomulka qui s'alarmede ses travaux et fréquentations, et qui exige son départ.
Foucault retourne en France en 1960 pour finir sa thèse et occuper un poste de philosophie à l'Université de Clermont-Ferrand, à l'invitation de Jules Vuillemin, directeur du département de philosophie. Les deux hommes se lièrent d'une amitié durable. C'est là que Foucault rencontra Daniel Defert, qui resta son compagnon jusqu'à la finde ses jours.
En 1961 il obtient son doctorat en soutenant deux thèses (comme il était de coutume à l'époque), l'une dite thèse mineure et intitulée Kant, Anthropologie, rapportée par Jean Hyppolite, l'autre dite thèse d'État intitulée Folie et Déraison. Histoire de la folie à l'âge classique, et rapportée par Georges Canguilhem et Daniel Lagache.
En 1965, Suite à l'affectation de son compagnonDaniel Defert en Tunisie pour la durée de son service militaire, il s'y installe lui aussi et prend un poste à l'Université de Tunis.
Dès la fin des événements de 1968 le gouvernement décide de la création d'une université expérimentale à Vincennes. Foucault y prend la direction du département de philosophie.
Dès 1970, il est élu au Collège de France, l'institution la plus prestigieuse du corpsacadémique, comme professeu r d’Histoire des systèmes de pensée.
Jusqu’en 1984 il poursuit ses cours au Collège de France, y étudiant les principes de gouvernementalité, et la Biopolitique (cours 1978 et 1979), puis à partir de 1983 sur Le gouvernement de soi et des autres, sur la parrhésia.
Il est hospitalisé à Paris début juin 1984, et meurt le 25, d'une maladie opportuniste liée au virus...
tracking img