Les apparences sont-elles trompeuses?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2341 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les apparences représentent ce que l'on donne à voir au monde, ce qui se montre de manière manifeste à nos yeux. Elles s'assimilent par les sens qui nous exposent l'aspect extérieur des choses telles qu'on les voit. Au sens vulgaire, l'apparence s'oppose au réel car nos sens ne montrent pas forcément la même chose d'une personne à l'autre, influencée par leur expérience. Tromper, c'est paraitreautre que ce que l'on est, en faisant croire à une fausse réalité. Est trompeur celui qui dissimule ou qui travestit la réalité. Une apparence trompeuse est donc une représentation faussée d'un fait. Nos sens sont alors trompés par les apparences. L'apparaître cache l'être. Cependant, les apparences ne sont pas toujours trompeuses. Le mot apparence peut aussi désigner ce qui est donné au sujet quiperçoit, conçoit les choses. Elles nous montrent une réalité.
Nous pouvons donc nous demander si l'essence même des apparences sont trompeuses? Si les apparences sont réellement trompeuses? Si elles sont à l'origine même de cette tromperie?
Afin de répondre à cette question, nous étudierons, dans un premier temps, que nos sens faussent les apparences. Puis, dans un second temps, nous verronsqu'il est possible de sortir de la tromperie de nos sensation. Et enfin, dans un troisième temps, nous nous pencherons sur les apparences comme représentation de la réalité.

La perception se présente comme l'équivalent de la sensation, comme une manière pour nos sens de se rapporter au monde extérieur. Or notre perception est limitée. Elle ne nous permet pas de distinguer cette réalité dansson intégralité. On peut alors parler de confusion sensible, constituant un obstacle radicale à la connaissance. Il nous est donc impossible de savoir véritablement si ce que nous percevons correspond à la réalité qui ne cesse ne se mouvoir. Ainsi, Platon nous montre que la connaissance et la perception sont de nature différente. Pour lui, la réalité sensible doit être dépassé, dans le butd'atteindre la vérité.
En effet, notre perception n'est aucunement fiable. Comme le souligne les empiristes "rien n'est dans l'esprit qui n'ait d'abord été dans les sens". Locke suggère que nos idées proviennent de nos sens. Cependant, ces derniers peuvent être trompeur. Il est indéniable que les sens nous trompent, nous donnant des informations contradictoires, nous induisant en erreur. La perceptionnous permet de sentir, puis cette sensation sera accompagnée d'un jugement qui créera une idée. Or si notre perception est faussée par nos sens, l'idée que nous obtiendrons d'elle, sera donc également faussée. De plus, Hume qualifie la causalité comme habitude, à force de voir le soleil se lever tous les matins, nous avons l'idée que ce dernier se lèvera tous les matins suivant. Cependant, cedernier ne se lève pas forcément partout. Ainsi, notre perception est conditionnée par notre vécu, nos habitudes. Le fait reste vrai mais est également trompeur. Comme nous le montre Platon avec l'allégorie de la caverne où les prisonniers ne peuvent voir que ce que leur condition leur permet de voir. D'autant que nos idées peuvent également être à l'origine de nos perceptions. Chacun va percevoir lemonde extérieur selon leur fantasme, leur désir. Notre mentale met en forme le monde extérieur. La réalité est alors faussée. Les apparences peuvent donc être déformées par nos sens.
D'autant que la perception peut être limitée. Ainsi, les illusions d'optique montrent la faiblesse du jugement accompagnant nos sensations. De plus nous ne pouvons pas percevoir le monde dans son intégralité. Parexemple, il nous est impossible de distinguer l'infiniment grand ou l'infiniment petit. Enfin, il nous est impossible de percevoir les objets eux-mêmes mais seulement notre perception de ces derniers. Il nous est impossible de sortir de notre perception afin de percevoir ce qu'il existe réellement comme nous le suggère Berkley. Ce que nous percevons n'est pas forcément réel. Les apparences nous...
tracking img