Les apports de la loi bancaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1048 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Les libéralisations et la mondialisation des économies, les évolutions des techniques et des technologies, la diversification et la montée des risques sous différentes formes , etc ; sont autant de facteurs qui ont accéléré le processus de réformes qu’a connu le système bancaire et financier au cours de ces dernière années.
En fait , c’est dans un contexte de globalisation etd’universalisation des marchés que notre pays doit relever le défi de rechercher une plus grande intégration dans l’économie mondiale.
Cette intégration, pour les pays émergents, comporte , certes , embuches et difficultés liées à l’ouverture de ces pays, à leur endettement et à la fragilité de leur systèmes financiers, en phase d’adaptation, comme cela a pu ressortir à travers la crise du Mexique en1994-95 , de celle des pays asiatique qui perdure depuis 1997 et du cas de la Russie en 1998.
Cependant, le système Bancaire marocain a connu sa naissance dés le début du 19ème siècle, il était appelé à connaître une évolution autre que celle qui a connue après l’instauration du protectorat. Ce dernier a importé son propre système bancaire( Français) dans son ensemble.
En effet, le systèmebancaire marocain a été façonné calqué sur le système bancaire français non pas pour développer l’économie du pays , mais pour servir les intérêts stratégiques des opérateurs français mais aussi espagnols.
Le nord du Maroc ainsi que le sud avaient connu la prépondérance de la peseta, tandis que le centre du Maroc fonctionnait avec le franc français. En d’autre termes, la monnaie nationale c'est-à-direle franc marocain ‘ qui a démonétisé le Hassani) n’a été conservée que par le monde rurale marginalisé et placé en dehors des affaires des opérateurs étrangers qui contrôlaient le secteur moderne de l’économie nationale.
Après l’indépendance du Mroc en 1956, le système bancaire marocain a connu un tourant décisif caractérisé :
* La crétation de la banque du Maroc 1959
* La mise en placed’un système fiancier compsé d’organissme fianciers spécialsée
* La création d’une monnaie nationale : LE DIRHAMS
* La mise en place d’une nouvelle loi bancaire adaptée aux mutaion que connait l’économie marocaine
* Le renforcement du contrôle des changes.
En effet la décennie 60, a connu la première loi bancaire en avril qui a marqué une rupture avec le système monétaire et financierdu protectorat.
La décennie 70, a connu la marocanisation de tous les secteurs d’activité de l’économie marocaine y compris les banques.
La décennie 80, a vu la mise en place du programme d’ajustement structurel « PAS » qui a contribué ne serait-ce que partiellement à l’assainissement des systèmes fiancier , monétaire et bancaire, ainsi que les finances publiques.
La décennie 90, a connu unevéritable renaissance du système bancaire marocain grâce à la loi du 06/07/1993. Il faut dire que 1993 à été une année de réforme et de restructuration du système financier , monétaire ainsi que du marché des capitaux :par la refonte de la bourse des valeurs de Casablanca.
Le début du 21ème siècle que nous vivons a vu une nouvelle loi bancaire du 14 Février 2006.Enfin , que faut-il prédire pour le21ème siècle :
* Mondialisation avec tous les défis qu’elle comporte
* Libéralisation accéléré des marchés financiers monétaire et des capitaux.
* Naissance de nouveaux mécanismes de gouvernance.
* Naissance d’une intelligence économique
* Prédominance des nouvelles technologies sur les secteurs d’activités de l’économie
En somme , le monde des affaires est entré dans unephase cruciale pour ne pas dire déterminante pour son existence voire sa survie.
Le système bancaire marocain est imbriqué dans cet ouragan qui risque d’emportet toute structure fragile qui n’a pas de fondement , et qui n’est pas adaptée aux nouvelles données de l’économie mondiale.

La loi bancaire du 14 février 2006 relative à l’activité et au contrôle des établissements de crédit s’est...
tracking img