Les arts sous la propagande stalinienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4591 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le cadre des Travaux Personnels Encadrés, nous nous sommes consacrés à l'étude d'une des principales armes du pouvoir de Staline :
La Propagande

La propagande a comme but d'influencer l'opinion publique, de modifier sa perception d'évènements, de personnes, de produits, de convertir, de mobiliser ou de rallier des partisans.
Nous avons choisi de parler des trois arts principalementutilisés par Staline : le cinéma, la musique et l'art pictural. Nous verrons quelles grandes idées que Staline veut répandre à travers ces arts.
Pour cela nous nous sommes basées sur le film Alexandre Nevsky d'Eisenstein, sa musique écrite par Prokofiev ainsi que des affiches de propagande.
Nous allons nous demander en quoi ces arts ont ils joué un rôle dans la propagande stalinienne.
Pourcela nous aborderons d'abord l'idéologie du pays, puis l'ennemi et enfin le peuple, trois pôles emblématiques de la propagande en URSS.

A la mort de Lénine en 1924 ,Iossif Vissarionovitch Djougachvili ( il choisit le pseudonyme de Joseph Staline ce qui signifie «  Homme d'acier » ) , secrétaire du Parti Communiste depuis le 3 avril 1922 accède au pouvoir de force grâce à ses contacts avec laTcheka , qui est la police politique. Pour cela, il a réussi à définitivement écarter son principal rival : Trotsky, fondateur de l'Armée Rouge révolutionnaire. Il devient alors le seul dirigeant du Parti Communiste. Le principal but de Staline est de faire de l'URSS une puissance capable de concurrencer le capitalisme européen et surtout américain, tout en préservant les idéaux communistes.Il impose certaines réformes brutales, sous la menace d'une guerre. De nombreux mouvements contestataires apparaissent alors. Staline, tenant a tout prix à son pouvoir, décide de supprimer ses opposants. Il organise dans le plus grand secret de grandes purges effectuées par la Guépéou, sa nouvelle police qui l'aide dans ses démarches. Elle sera remplacée en 1934 par le NKVD. Les mesures deStaline seront de plus en plus répressives : il mettra en place des procès fictifs, des déportations au Goulag qui vont lui permettre de parvenir à ses fins sans aucune oppositions. Ces mesures apportent en URSS un climat de terreur.
En opposition à ce climat , des affiches et des films sortent , montrant la force et la grandeur de Staline et du communisme…

Staline (1922-1953)

Amateur decinéma, Staline a rapidement saisi l’intérêt qu’il pouvait tirer de cet art. Dès 1924, il affirme ainsi que «le cinéma est le plus efficace outil pour l’agitation des masses ». Il dit "Notre seul problème, c’est de savoir tenir cet outil en main». Son arrivée au pouvoir va donc coïncider avec un certain revirement dans la politique cinématographique de l’URSS. Lors de la conférence nationale duParti sur la cinématographie de mars 1928,Staline dit: "on regrette ainsi que les cinéastes se coupent du prolétariat par des recherches qualifiées de formalistes, et l’on insiste sur la nécessité, pour ces mêmes cinéastes, d’apprendre à «présenter notre idéologie communiste et prolétarienne sous une forme et sous un aspect tels qu’elle soit appréciée avec intérêt».
Vers 1930, deux artistesreviennent des États-Unis, le cinéaste Serge Eisenstein (1898-1948) et le musicien Serge Prokofiev (1891-1953), ils sont donc suspects aux yeux du régime. Les autorités soviétiques confient à Eisenstein le soin de porter à l'écran l'épopée de Nevsky pour dissuader l'Allemagne d'envahir la terre et porter haut le sentiment national russe. Il doit donc faire amende honorable.

A l’automne 1937,Eisenstein est donc autorisé à tourner un nouveau film, cependant il reste limité par la censure de Staline. On lui impose le sujet, historique et patriotique , qui est en rapport avec la menace hitlérienne. Il est entouré de soi disant collaborateurs, qui sont en fait la pour surveiller son travail afin qu'il soit dans l'idéologie communiste de Staline. On l’oblige aussi à tourner avec des acteurs...
tracking img