Les baigneuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1941 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
NOTICE

Auteur :
Renoir, Pierre Auguste ; Limoges, Haute-Vienne (87) (France) 1841 - Cagnes-sur-Mer, Alpes-Maritimes (06) (France) 1919.

Titre :
Les Baigneuses ; entre 1918 et 1919 ; huile sur toile ; 110 x 160 cm ; Lieu de conservation : Musée d'Orsay, Paris, France.

Historique
Le tableau est conservé jusqu'en 1923 dans la collection Pierre-Auguste Renoir.
En 1923, les trois fils dupeintre en font le don à l'Etat qui l’expose au musée du Luxembourg (comité du 05/03/1923, conseil du 12/04/1923, arrêté du 08/08/1923).
Il y reste jusqu’en 1929, puis il est envoyé au musée du Louvre.
Entre 1947 et 1986, il est exposé dans la galerie du Jeu de Paume du Louvre.
En 1986, l’œuvre est affectée au musée d'Orsay où elle demeure encore à ce jour.

Les Baigneuses participent à denombreuses expositions :
« Exposition Renoir, 1841-1919 », Paris, France, 1933
« Renoir », Chicago, Etats-Unis, 1973
« Renoir », Londres, Royaume-Uni, 1985
« Renoir », Paris, France, 1985
« Renoir », Boston, Etats-Unis, 1985
« Renoir / Renoir », Paris, France, 2005
« Renoir au XXème siècle », Grand Palais, Paris, 2009-2010.

 « Je commence à savoir peindre. Il m’a fallu plus decinquante ans de travail pour arriver à ce résultat, bien incomplet encore » déclare Pierre-Auguste Renoir en 1913.
Le travail du peintre a en effet beaucoup évolué au cours des années, et Renoir s’est essayé à différents genres tout au long de sa carrière. Cette dernière débute en 1855 quand son père l’envoie à 14 ans, en apprentissage dans une fabrique où il s’initie à la peinture sur porcelaine. En1862, il a réuni assez d’argent pour pouvoir entrer aux Beaux-arts et fréquente en parallèle l’atelier du peintre Charles Gleyre où il rencontre entre autres Alfred Sisley et Claude Monet.
A la fin de sa carrière, au début du XXème siècle, Renoir, artiste alors reconnu entreprend des recherches sur la peinture et la sculpture. C’est dans ce contexte qu’il peint Les Baigneuses, entre 1918 et1919, œuvre emblématique de ces études.
Mais, en quoi le tableau des Baigneuses est-il le symbole de l’aboutissement de la carrière de Renoir ?
Dans un premier temps, nous verrons comment Les Baigneuses peut être qualifiée d’œuvre relatant la longue expérience de l’artiste. Puis nous nous intéresserons au fait que ce tableau est souvent considéré comme le testament pictural de Renoir.

LesBaigneuses est un tableau peint après une carrière de plus de cinquante ans. Renoir n’a plus rien à prouver et peut mettre en œuvre la longue pratique qu’il a du pinceau et de l’histoire de la peinture.

Le tableau est d’une composition simple mais bien construite.
Aux horizontales des corps se joignent les verticales des arbres, donnant ainsi une stabilité et un ancrage à l’œuvre. Lecadrage est centré autour des deux femmes au premier plan, qui remplissent quasiment tout le tableau.
La scène se découpe en deux ou trois plans. Au premier, deux femmes nues, allongées sur leurs vêtements. Le second plan est composé des arbres derrières elles, qui les isolent, et des trois autres femmes qui se baignent. Le fond pourrait être qualifié de dernier plan si on considère qu’il représentedes montagnes, ou tout du moins un paysage imprécis.
Les traits ne sont pas précis, les contours sont flous. Il s’agit plutôt de coup de pinceaux successifs qui créent les volumes et les modelés. C’est là une manière de peindre plus impulsive. On voit particulièrement les traits de pinceaux pour les feuilles des arbres ou les plumes du chapeau. Le fond est à peine esquissé.
Cependant, l’état desanté de Renoir pourrait peut-être expliquer cette manière de peindre. Suite à une paralysie des membres qui a été opérée en 1912, l’artiste est obligé de peindre les sept dernières années de sa vie avec le pinceau attaché à la main par des bandelettes. Mais cette hypothèse ne tient pas vraiment puisque qu’en observant les tableaux antérieurs à 1912, ce style de peinture est déjà présent, mais...
tracking img