Les banques connaissent la musique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (609 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les banques connaissent la musique
communication
08/10/2009 - Séduire les jeunes et les fidéliser est un des enjeux du secteur
bancaire. Entre simple stratégie publicitaire et réel marketingmusical, les banques
hésitent encore. Décryptage.
«Ce garçon veut se débarrasser de son OEdipe, quitter les jupons de sa mère. Un besoin
profond d'indépendance comme ça, pour moi, ça mérite un grand“oui” !» André
Manoukian, jury de La Nouvelle Star, joue la parodie dans le dernier spot du Crédit
agricole. Car c'est en effet lorsque adolescence rime avec indépendance que le moment
est crucial pourles banques.
«Deux choix s'offrent à eux : soit les jeunes se tournent vers la banque de papa-maman,
soit ils sont dans un processus d'émancipation et ils vont vers la banque qui a su les
séduire»,explique Charles Tsakyrellis, directeur du cross-média chez Havas Sports &
Entertainment et expert en marketing musical. Sur la tranche d'âge des 15-24 ans, il y a
donc un enjeu capitald'attractivité pour les banques. D'autant qu'une fois ferré, un client
fait difficilement faux bond par la suite.
Et pour séduire le plus grand nombre de jeunes clients, les banques ont fait appel à un
levieridéal : la musique. Chez les jeunes, c'est en effet la thématique la plus fédératrice,
beaucoup moins excluante que le sport. Sur leur téléphone mobile, leur baladeur ou à la
radio, tous lesadolescents écoutent de la musique.
«Une banque qui se positionne sur ce loisir se donne donc une image plus “fun” et crée
sans risque de la préférence de marque», souligne Charles Tsakyrellis. Résultat,en
moins de deux ans, la musique est devenue un produit d'appel par excellence pour le
secteur bancaire.
Mais sur ce créneau, les stratégies différent entre les banques, avec plus ou moins deréussite. Pionnier, le Crédit mutuel a fait son entrée dans la musique en 2002. Depuis, la
banque donne le «la», multipliant les partenariats avec les grands festivals (Francofolies,
Printemps de...
tracking img