Les bases du terrorisme islamiste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Depuis le 11 septembre 2001, observateurs et analystes n'ont jamais autant parlé de l'« islamisme » et même d'Islam, les différents commentaires - souvent hâtifs et superficiels - oscillant entre l'« islamophobie » que sous-tend le dangereux amalgame islam=terrorisme islamiste, et l'autre face de Janus de l'ignorance que constitue l'« islamiquement correct », en vertu duquel les récurrentsattentats islamistes sont toujours des occasions, sous prétexte de dénoncer l'amalgame, de vanter les qualités intrinsèques du Coran « texte de paix » et de l'Islam « religion d'amour », réceptacle inversé et rédempteur de toute la mauvaise conscience occidentale judéo-chrétienne. Essayons d'y voir un peu plus clair.
Du caractère unique du totalitarisme islamiste

A la différence du fondamentalismeprotestant et de l'intégrisme catholique, l'islamisme (el-islamiyya) est caractérisé par sa triple dimension, théocratique, conquérante, et violente, ce qui en fait plus une idéologie de type totalitaire qu'un simple intégrisme religieux. Ni le Judaïsme, rebelle à tout prosélytisme, ni le christianisme, dont les textes sacrés réprouvent toute violence et sont à l'origine de l'idée spécifiquementoccidentale de laïcité, n'ont produit l'équivalent de l'islamisme. Certes l'Islam n'est pas l'islamisme, et les Musulmans en sont les premières victimes. Mais les origines profondes du fascisme islamiste résident dans les fondements mêmes de l'orthodoxie islamique, enseignée dans les grandes Universités musulmanes du monde entier et demeuré immuable depuis le XIème siècle, le Coran et les Hadiths,sources de la Charià, proclamant explicitement la guerre sainte. Car le jihad constitue l'un des moyens d'expansion naturels l'islam, Mahomet ayant lui même participé à près de 80 combats et prélevé les butins de guerre sur les Infidèles. Dans le Coran, le combat armé est appelé le « Sentier d'Allah » et les Moujahidines tombés sont comparés à des « martyrs de la Foi » (IX, 52 ; LVIII, 19). LeCoran regorge de sourates appelant à la guerre contre les Juifs et les Chrétiens insoumis ou les Polythéistes : « Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu, au jour dernier, qui ne considèrent pas comme illicite ce que Dieu et son prophète ont déclaré illicite, ainsi que ceux qui, parmi les gens des Ecritures (Ahl-al Kitab) ne pratiquent pas la religion de la vérité, jusqu'à ce qu'ils paient,humiliés, et de leurs propres mains, le tribut » (9, 29) ; « Le combat vous est prescrit et cependant vous l'avez en aversion... » (2, 216) ; « ...Lorsque tu portes un coup, ce n'est pas toi qui le portes, mais Dieu qui éprouve ainsi les Croyants par une belle épreuve... » (8, 17) ; « Combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de luttes doctrinales et qu'il n'y ait pas d'autre religion que celle de Dieu.S'ils cessent Dieu le verra » (8, 39) ; « Lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez. Faites-les prisonniers ! Assiégez-les ! Placez-leur des embuscades ! ... » (9, 5) ; « O Croyants ! Combattez les infidèles qui sont près de vous. Qu'ils trouvent en vous de la rudesse !... ». (9, 123) ; ou encore : « Lors donc que vous rencontrerez ceux quimécroient, alors frappez aux cols. Puis quand vous avez dominé, alors serrez le garrot » (47, 4). Ainsi, les grands penseurs musulmans orthodoxes et commentateurs des Hadiths, (« dits et faits de Mahomet): El-Bokhari, El-Ghazali (1058-1111), Nawawi, Ibn Taimiyya, Malik, ont théorisé, « la guerre sainte (ou « effort) sur le sentier d'Allah » (jihad fi sabill'illah) et ont réglementé les modalitésd'extermination des « Infidèles » : « La loi défend de tuer, dans la guerre contre les Infidèles : des mineurs, des aliénés, des femmes et des hermaphrodites (…) mais on peut tuer légalement : les moines [non reclus], des mercenaires que les Infidèles ont pris dans leur service, des vieillards, et des personnes faibles, etc ... , écrit Nawawi. L'assassinat de sept moines cisterciens de la Trappe de...
tracking img