Les bouts de bois de dieu de o. sembène

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES BOUTS DE BOIS DE DIEU
de Sembène Ousmane

Présenté par Cosme O. LOGOUMA et Marciane E. YEHOUESSI
Etudiants en Lettre Moderne à l’Université d’Abomey-Calavi

MARS 2011

LES BOUTS DE BOIS DE DIEU
de Sembène Ousmane
HABILITÉSD'ÉTUDE

PLAN
Introduction I- Biobibliographie de l’auteur 1-Biographie de Sembène Ousmane 2-Bibliographie de l’auteur II- Aspect externe de l’œuvreII1-Couverture 2- Le texte intérieur et les dispositions spatiales IIIIII- Aspect interne 1-Un résumé 2-Structure de l’ouvre IVIV- L’étude thématique de l’œuvre 1-Les thèmes principaux 2-Les thèmes secondaires V- L’étude du temps et de l’espace 1-Le temps 2-L’espace VIVI- Étude des personnages et des actants 1- Les grévistes, notamment Bakayoko et Tiémoko 2- Les sympathisants et les compagnes 3- Lesanti-grévistes VIIVII- Sens et portée de l’œuvre 1-Le sens de l’œuvre 2-La portée de l’œuvre Conclusion

Bibliographie

Présenté par : Cosme O. LOGOUMA et Marciane E. YEHOUESSI Mars 2011

INTRODUCTION
Dans la veine des romans de contestation, se situent les romans de la fin des décennies de 1950 à 1960. Parmi ces romans, on peut citer Une vie de boy de Ferdinand Oyono, Ville cruelle de Mongo Bétiet Les bouts de bois de Dieu de Sembène Ousmane. Cette dernière œuvre faisant l’objet de notre étude est une grande fresque sociale marquée par l’injustice de la société. Ce roman se fixe entre autre objectif de la littérature écrite africaine de lutter contre le colonialisme. Après avoir présenté la structure de l’œuvre, nous ferons ensuite l’étude thématique, l’étude des personnages, le sens etla portée de l’œuvre mais avant tout cela nous présenterons l’écrivain et cinéaste sénégalais Ousmane Sembène et ses œuvres.

I / BIOBIBLIOGRAPHIE DE L’AUTEUR 1) Biographie de Sembène Ousmane
Militant, écrivain et cinéaste sénégalais, Sembene Ousmane est né à Ziguinchor en Casamance en Janvier 1923. Confié à un oncle maternel, instituteur de métier, le jeune Sembène gagne Dakar à l’âge de 13ans pour préparer son certificat d’études primaires qu’il n’obtiendra jamais pour avoir été renvoyé. Il fit plusieurs métiers avant de devenir docker en 1948 au port de Marseille d’où le titre de son premier roman Le docker noir. Il suit les cours du soir en 1938 et en 1940. Sa soif de mysticisme l’entraine dans l’Islam pendant qu’il fréquentait également des syndicalistes. C’est ainsi qu’il aparticipé activement aux affrontements de la seconde guerre mondiale en tant que tirailleur sénégalais, avant de se jeter à corps perdu dans la bataille de l'écriture avec de nombreux classiques. Démobilisé en 1946, il revient au Sénégal au moment de la grève des cheminots Dakar-Niger à laquelle il participe en 1947, grève qui fait l’objet de son œuvre Les bouts de bois de Dieu. Il s’inscrit en 1950 auPCF (Parti Communiste Français) jusqu’à l’indépendance du Sénégal en 1960. De retour au Sénégal il s’installe à Dakar comme écrivain et travailleur manuel et, à partir de 1962 comme cinéaste. En effet, il prend conscient que ses frères africains ignorent les autres africains. Par conséquent, pour lui «la meilleur façon de toucher le peuple est le cinéma». A Moscou il reçoit une formation à cesujet. L'Afrique et le monde pleurent celui qui a incarné plusieurs années durant, le combat de l'égalité des hommes par l'entremise du septième art et des lettres après ses 83 ans de vie révolue.

2) Bibliographie Bibliographie
Le premier roman de Sembène Ousmane, Le docker noir paru en 1956 est l’exorcisme de la suspicion qui entour l’écrivain noir autodidacte. Après O pays mon beau peuplepublié en 1957, la réussite vient avec Les bouts de bois de
Présenté par : Cosme O. LOGOUMA et Marciane E. YEHOUESSI Mars 2011

Dieu paru en 1960 qui connaît un succès international. Il publie également des nouvelles comme Voltaïque en 1962 et Véhi Ciosane en 1965. On n’oubliera pas les romans L’Harmattan 1963, Le mandat en 1968, Emitaï en 1971, Xala en
1973, Le dernier de l’empire en 1981....
tracking img