Les camp de concentration

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2351 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'expression « camp de concentration » fut créée à la fin du XIXème siècle. En effet, l'innovation technique du fil de fer barbelé permit de clore de vastes espaces à peu de frais. La première utilisation de ce terme se fit à propos de la guerre des Boers, comme innovation britannique. Il était inspiré du terme espagnol « re-concentration », utilisé par les Espagnols pendant la guerre avec Cuba(1895-1898).
On nomme camp de concentration un centre de détention de grande taille créé pour des opposants politiques, des résidents d'un pays ennemi, des groupes ethniques ou religieux spécifiques, des civils d'une zone critique de combats, ou d'autres groupes humains, souvent pendant une guerre. Le terme se réfère à une situation où les détenus sont sélectionnés pour leur conformité à descritères généraux, sans procédure juridique, plutôt qu'en raison d'un jugement individuel. Bien que le régime nazi ait mis en place une confusion en utilisant le terme de camp de concentration pour désigner certains de ses camps d'extermination, il convient de les distinguer, même si les conditions de détention dans les camps de concentration peuvent mener à des niveaux de morbidité et de mortalitéanormalement élevés.
Le narrateur du Temps retrouvé, Marcel Proust, mentionne l'existence en France de camps de concentration lors de la Première Guerre mondiale, où furent internés les civils allemands présents sur le sol français lors de la déclaration de guerre.
Bien qu'en France la plupart des camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale soient imputables à l'État français du régime deVichy, celui de Gus, destiné à regrouper les personnes de nationalité allemande (dont plusieurs se trouvèrent être des réfugiées du nazisme) fut l'œuvre de la Troisième République.

La France a utilisé des camps de concentration dès la Première Guerre mondiale, dont celui de Pontmain, pour y enfermer les ressortissants allemands, austro-hongrois et ottomans présents sur son territoire àl'ouverture des hostilités. De nombreuses îles françaises de la Manche, de l'Atlantique et de la Méditerranée ont été utilisées pour implanter de tels camps. Marcel Proust a évoqué ces camps dans «Le temps retrouvé». La France a aussi eu à nouveau recours à des camps de concentration d'abord lors de l'arrivée de réfugiés fuyant la Seconde République espagnole, et ensuite à la fin de la guerre d'Espagnepour regrouper les réfugiés républicains fuyant le régime franquiste à Rivesaltes, Argelès-sur-Mer et Agde, bien que beaucoup de ces réfugiés n'aient pas été des ennemis. On ne peut néanmoins accepter le terme de "concentration" dans ce cadre ( pas de travail forcé, libre déplacement à l'extérieur de ces camps (d'ailleurs très peu étaient fermés). Il faut rappeler qu'environ 450 000 réfugiésespagnols arrivèrent en France en moins de 1 mois soit le premier plus grand déplacement de population du XXe siècle. Si au départ la situation de ces camps fut déplorable très rapidement les choses se sont améliorées. Ajouter le qualificatif de concentration à ces camps est un parfait non sens historique. Selon Geneviève Dreyfus-Armand, spécialiste de l'exil républicain espagnol : « Le terme camp deconcentration peut choquer ; il est couramment utilisé dans les documents administratifs de l’époque, et le ministre de l’Intérieur, Albert Sarraut, l’emploie dans un sens « lénifiant » lors de sa conférence de presse au début de février 1939 : Le camp d’Argelès-sur-Mer ne sera pas un lieu pénitentiaire, mais un camp de concentration. Ce n’est pas la même chose. »
Lors de la Seconde Guerre mondiale,de nouveau, le procédé a été employé pour interner les ressortissants des pays ennemis, mais dans ce cas la police française n'a pas fait de différence entre les Allemands et Autrichiens réfugiés en France et les partisans d'Hitler dont certains avaient organisé en France, dès le temps de paix, la fameuse « Cinquième Colonne ».
Les Britanniques aussi ont organisé des camps de concentration de...
tracking img